Si tu fais de l’aquarelle tu sais combien sont fragiles et précieux tes pinceaux et combien ils coûtent chers. Les pinceaux sont constitués soit de poils synthétiques soit de poils naturels comme la Martre, le Putois, le Petit gris (écureuil), la Mangouste, le Blaireau, la Soie de porc, l’oreille de Veau ou de Bœuf, les poils de Chèvre et même de Poney. Je t’épargne la façon dont sont prélevé les poils sur les cadavres de ces animaux et je comprends que par éthique personnelle de plus en plus d’artistes choisissent les pinceaux synthétiques qui sont excellents.

Il est essentiel pour la bonne tenue des pinceaux de les nettoyer soigneusement après usage. Selon les médiums utilisés les méthodes de nettoyage diffèrent.

  • Pour la Gouache et pour l’Aquarelle un simple nettoyage à l’eau du robinet suffit. On peut également utiliser du savon de Marseille, du savon liquide ou un nettoyant pour pinceaux comme le “Brush Cleaner and Preserver de chez BJ” (voir photo ci-dessous).

  • Pour la peinture à l’Huile il faut laisser tremper – dans un pincelier – les pinceaux têtes en bas dans un solvant comme l’essence rectifiée de térébenthine. Puis les essorer délicatement dans un sopalin et les laver à l’eau et au savon pour enlever les résidus de peinture.
  • Pour la peinture Acrylique (pinceaux synthétiques) il faut agir rapidement car ces peintures synthétiques polymérisent à l’air libre en formant une gangue “plastique” insoluble qui emprisonne les poils du pinceau en le rendant alors inutilisable ! Il faut donc très rapidement après usage les nettoyer à l’eau et au savon. Puis après avoir “refait la pointe” les laisser sécher pointe en bas.

Tu as compris – à ce que je viens d’écrire – que le PREMIER DANGER est de laisser sécher tes pinceaux sans les nettoyer – si c’est de la peinture acrylique tes pinceaux sont “morts”… Comme je te l’ai expliqué sous l’effet de l’oxydation de l’air une réaction chimique se produit pour obtenir une polymérisation de la peinture acrylique, c’est à dire son durcissement. Les poils sont alors collés ensemble et il est impossible de retirer ce “capuchon” acrylique sans arracher les poils du pinceau. Tu pourras essayer un solvant comme l’acétone mais il y a peu de chance de sauver ton précieux pinceau en poils naturels si fragiles…

Le SECOND DANGER pour tes pinceaux c’est le drawing gum ou liquide à masquer qui sert à faire des réserves lorsque tu peins à la gouache ou à l’aquarelle. C’est moins radical qu’avec l’acrylique mais je ne te recommande pas de laisser sécher le liquide à masquer au bout de ton petit gris car là encore ton pinceau va y perdre des poils et contrairement à notre système pileux ceux ci ne repoussent pas. Certain commence par enduire les poils du pinceaux avec du savon avant de le tremper dans le drawing gum… J’avoue ne pas avoir testé, j’utilise plutôt un calame ou une plume métallique au bout d’un porte plume. Suivant l’importance de la réserve, un petit couteau à peindre peut être utile (ou une vieille carte bancaire périmée découpée à cet effet).

ASTUCE: Si le drawing gum a épaissi il est possible de le diluer avec un peu d’eau (de source ou minérale car il est préférable qu’elle ne soit pas trop calcaire). Attention Pébéo recommande de ne pas dépasser 2% d’eau car au delà on fragilise la pellicule caoutchouteuse (peau) qui protège la zone que l’on veut réserver.

Le TROISIÈME DANGER ce sont les mites ! Et oui, je n’y avais jamais pensé jusqu’à ce que je retrouve, il y a peu de temps, dans la pochette où je range certains pinceaux l’un d’entre eux avec des œufs de mites et des poils qui se détachent de la virole…

Les mites n’aiment pas le bois de Cèdre, pas plus que la Lavande, le Thym, le Romarin, l’huile essentielle d’Eucalyptus, le Camphre, voire l’écorce de Citron. Privilégie ces produits naturels plutôt que la naphtaline qui est dangereuse pour la santé en libérant dans l’air de la naphtalène qui est considéré comme cancérigène, peut provoquer des tachycardies (attention si tu es cardiaque) et peut chez certaines personnes provoquer une destruction massive de globules rouges en créant une anémie.

Bien évidemment ce ne sont pas les seuls dangers, tu peux les perdre aux cours d’un stage. Parfois dans la précipitation pour attraper un train qui te ramènera chez toi tu peux oublier un pinceau (tombé par terre sous ta table) que le Maître de Stage retrouvera – peut-être – sans savoir à qui ce pinceau appartient. Je cite cet exemple pour l’avoir vécu, j’ai réalisé un cône en papier pour protéger la pointe, glissé le pinceau dans une enveloppe à bulles et renvoyé le tout à son propriétaire. Tu peux te le faire “chiper par un collègue distrait” et je ne parle pas de l’incendie de ta maison car alors la perte de tes pinceaux paraîtra bien futile quant à la disparition du reste… OK ce dernier exemple est “too much”…

C’est aux bons outils que l’on reconnait le bon ouvrier. Prends soin de ton matériel, protège tes pinceaux, nettoie les immédiatement après usage, range les soigneusement et méfie toi des mites !

Si cet article te plait, merci de le partager pour aider tes amis

Print Friendly

2 thoughts on “3 dangers menacent tes pinceaux

  1. Bravo pour ce magnifique site qui est très riche! Merci pour tous ces conseils précieux. Je ne savais pas que les mites pouvaient attaquer les pinceaux, c’est bon à savoir! Mon père aurait adoré ce site, quand je le lis, je pense à lui…

    1. Bonjour Aline,

      MERCI pour ce gentil commentaire. Avant que cela ne m’arrive je n’aurais jamais pensé une seule seconde que les mites pouvaient attaquer mes pinceaux…

      Pourtant en y réfléchissant, cela n’a rien d’étonnant puisque les mites peuvent s’attaquer à un col de fourrure elle peuvent attaquer un pinceau en poils naturels fait à partir de fourrure animal…

      Le “petit gris” c’est de la queue d’écureuil, le pinceau kolinski est idem fabriqué avec du poil animal de martre, etc… il n’y a bien évidemment que le synthétique qui ne soit pas naturel MAIS pour avoir par ailleurs constaté personnellement une adaptation des mites aux textiles de synthèse cela ne m’étonnerais pas non plus que les pinceaux synthétiques, un jour prochain, soient aussi menacés…

      Toutes mes pensées affectueuses à la mémoire de ton papa.

      Je t’embrasse.
      Jissé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish