Surtout ne jette plus tes vieilles chaussettes, elles peuvent te servir à dessiner… Quoi ? Jissé t’as encore fondu un plomb ! Non, non je suis sérieux. Cette technique n’est pas de moi mais du talentueux portraitiste américain Casey Baugh. La première fois que j’ai vu un DVD où il réalisait un portrait de cette façon j’ai repassé trois fois la vidéo pour être sûr que j’avais bien tout compris.

L’artiste utilisait une vieille chaussette avec laquelle il avait confectionné une boule qu’il imprégnait de poudre de fusain (charcoal powder) qu’il déposait en tapotant sa feuille avec son tampon, en rouvrant des “blancs” avec une gomme mie de pain. Je ne connais pas d’autres artistes utilisant cette technique. Depuis une société américaine (edgeprogear) fabrique le petit tampon “magique” mais rien ne t’interdit de faire la même chose avec tes vieilles chaussettes. Le fusain est fabriqué à partir de la combustion en vase clos du saule (ou du fusain d’Europe). Je dessine avec des fusains naturels FABER-CASTELL. Pour éviter de te salir les mains (car le fusain comme le pastel sec est salissant) utilise un porte fusain comme celui que j’ai photographié pour te montrer à quoi cela ressemble. Deux “mâchoires” métalliques enserrent le bâton de fusain, un anneau coulissant resserre les mâchoires.

porte_fusain

Tu peux également acheter la poudre de fusain sur le net. Il est aussi possible de travailler de cette façon avec la poudre des pastels secs. Tu peux encore emprunter à ta mère, ta femme, ta sœur ou ta copine ses cotons à démaquiller. C’est alors le petit coton qui fera office de tampon pour appliquer la poussière de pastel ou de fusain sur ta feuille de dessin.

fusain

Il existe plusieurs duretés de fusains, certains plus tendres que d’autres. Il existe aussi des diamètres différents (de 2 mm jusqu’à plus de 20 mm). Le fusain est fragile et casse facilement si l’on exerce une trop forte pression sur le bâton. Le fusain est volatile, il peut facilement être effacé ou estompé d’un simple coup de chiffon et nécessite l’utilisation d’un fixatif en bombe – ou en flacon dispersé au “souffle en cul” (vaporisateur à bouche) – pour une bonne conservation. Il est possible d’utiliser de la laque à cheveux pour fixer un dessin au fusain mais comme ce produit n’est pas conçu à l’origine pour cet usage le risque est grand que le dessin jaunisse avec le temps et la lumière. Pour un travail de qualité il faut toujours utiliser des produits de qualité (Lefranc-Bourgeois, Schmincke, Conté, fixatif Latour pour pastels secs de chez Sennelier). Ces fixatifs incolores à base de résine synthétique et d’alcool sont de bons produits et ils offrent une garantie de non jaunissement. Il faut procéder par petites pulvérisations successives à 30 cm. du support et surtout pas par une pulvérisation prolongée qui risquerait de faire des coulures et des taches. Attention c’est à faire dans un lieu aéré pour ne pas inhaler les vapeurs toxiques.

T’as un trou à tes chaussettes ? Chic c’est le moment qu’elles quittent tes pieds pour rejoindre tes mains et dessiner avec… et ne me dis pas que tu dessines “comme un pied”… Il est temps de te faire plaisir: Avec le dessin prends ton pied… et fonce !

fusain photo
Photo by Renaud Camus
Print Friendly

2 thoughts on “Apprenez à dessiner à la chaussette…

  1. super article très intéressant et amusant !! ça donne envie de tenter l’expérience!!
    merci pour cette info

    1. Bonjour Zzaza,

      Merci. J’admire depuis plusieurs années le travail de Casey Baugh qui à un immense talent de portraitiste. Comme Obélix il est tombé dans le chaudron magique il y a très longtemps puisque ses parents sont eux même artistes peintres donc depuis son plus jeune âge il a baigné dans un univers artistique et dans le monde de la peinture. Je vais me remettre un peu au fusain histoire de me challenger avec ce médium. Bien Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish