Musique: « Please Wait » (auteur WowaMusik) libre de droit téléchargée depuis soundcloud.com

Modèle: Image libre de droit sur pixabay.com

Crayon 6B, gomme mie de pain, bloc dessin Sketch Book A3

Durée réelle: 32 minutes.

Bonjour,

Aujourd’hui cette vidéo vous montre comment j’esquisse le portrait de cette « beauté des îles ». Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais il me faut un petit « temps de chauffe » avant d’être efficace. Pour ce faire soit je fais quelques croquis rapide sur un bout de feuille de dessin, soit j’attaque par une partie où l’erreur est permise. En effet en commençant mon dessin par la main posée sous le menton, je ne prends pas de gros risques. Si je rate les doigts ce n’est pas là dessus que sera jugé le portrait mais sur la ressemblance et sur le rendu, cela permet de « dédramatiser » l’acte de dessiner. Petit conseil pratique: Pour relâcher la tension initiale commencez par le point qui vous semble le plus facile, cela vous permet de « rentrer » progressivement dans le dessin en oubliant votre stress du départ.

En dessinant « léger » cela permet d’apporter les corrections nécessaires en cas d’erreur. Par contre lorsque le trait semble juste il est temps de venir le renforcer et de donner du caractère au portrait avec des valeurs fondues au doigt, des hachures et des ombres pour ainsi donner du « modelé » au visage (menton, pommettes, et paupières). Les ondulations des cheveux sont esquissées du plat du crayon ce qui permet de ne pas appuyer sur la mine et donc d’obtenir un tracé libre et léger. Lorsque l’on dessine de la pointe du crayon on est « dans le contrôle » tandis qu’en laissant le crayon glisser rapidement et librement sur le papier on se trouve dans le « lâcher prise » qui convient ainsi mieux aux cheveux, bouclés ou frisés.

beautedesiles

Chez le modèle la bouche est très sensuelle et la lèvre inférieure pulpeuse. Comme je l’explique au début de cet article, ayant commencé mon dessin par les doigts et la main placés sous le menton je continue – en remontant – par la bouche, puis le nez et enfin les yeux. Je vous propose une nouvelle astuce pour savoir comment placer l’œil. Je trace plusieurs fois à main levée un triangle allant de l’angle de l’œil droit, l’arête du nez et la narine, puis retour au coin de l’œil. Par ce geste je « programme » mon cerveau pour guider ma main lorsque je poserai la pointe de ma mine de crayon sur le papier de façon à assurer mon geste.

Il ne reste alors plus qu’a finir « d’encadrer » le visage par les dernières boucles de cheveux. Un dernier contrôle visuel pour m’assurer que le dessin ressemble peu ou prou à la photographie du modèle puis je passe à la phase de rendu final en renforçant les valeurs, sur les lèvres, autour des yeux, sur les sourcils et dans les cheveux. La gomme mie de pain sert à « tamponner » le dessin de façon à alléger les zones où j’ai trop « charbonné ». Bien évidemment si je veux une ressemblance absolue je ne fais pas entièrement confiance à l’exactitude de mon coup d’œil, dans ce cas spécifique je prends des mesures précises à l’aide d’un double décimètre. Mesures que je reporte avec soin sur ma feuille de dessin. Ici je juge que le résultat est convenable, sans me satisfaire totalement car en observant bien je peux déceler des imprécisions. Saurez vous les découvrir ? Allez prenez votre crayon et lancez vous… J’attends vos images. Le chrono ne compte pas, prenez votre temps et faites vous plaisir c’est la condition « sine qua non » pour réussir !

woman-1439909_1920

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *