Noël c’est la fête des enfants, alors aujourd’hui je te propose de voir comment dessiner une tête d’enfant et plus particulièrement d’apprendre à dessiner une tête de bébé. Comme tu le sais probablement les bébés semblent avoir de très grands yeux. S’il est faux de dire que l’œil d’un bébé a déjà atteint sa taille adulte, il faut quand même comprendre que l’accroissement dimensionnelle intervient principalement au cours des dix-huit premiers mois de l’enfant ensuite son agrandissement jusqu’à 4 ans est beaucoup plus lent et peu perceptible (1 mm par an). A 15 ans la taille définitive de l’œil est atteinte.

Pour dessiner le visage nous tracerons un premier carré (carré bleu ABCD). On double ce carré d’un second (AEFB). On subdivise la hauteur du premier carré en trois hauteurs égales (lignes rouges). On reporte une quatrième hauteur au-delà de la base CD du premier carré (carré bleu). Puis enfin de part et d’autre de ces deux carrés nous reporterons verticalement cette fois ci cette mesure par les lignes rouges (1 & 4) qui encadrent le visage. Voilà nous sommes prêt à démarrer notre dessin.

La ligne des sourcils se situe sur le coté AB du premier carré. La base de la ligne des yeux passe par le premier tiers (1/3) de la hauteur du carré, la base du nez se situe quant à elle sur la ligne du deuxième tiers (2/3) tandis que la ligne qui passe par la commissure des lèvres se confond avec la base CD du premier carré bleu (ABCD). Le sommet du crane passe par les points E et F du second carré bleu.

L’ensemble du visage s’intègre dans un rectangle de rapport 7/5. sept unités de mesure pour la hauteur et cinq pour la largeur. En effet puisque nous avons subdivisé notre premier carré en trois hauteurs égales nous avons bien :

  • 3 hauteurs = un carré = LE FRONT
  • 3 hauteurs = un carré = LES YEUX, LE NEZ, LA BOUCHE
  • 1 hauteur = LE MENTON

En grandissant, le visage d’un adulte se modifie – c’est notamment la longueur du nez qui s’allonge – mais on retrouve toujours les cinq unités de mesures pour la largeur. Les proportions du visage adulte feront l’objet d’un autre article.

« La lumière dans un tableau ne répond pas aux règles de la physique mais à celles de l’esthétique. »

Juste un dernier mot sur la mise en lumière du visage de l’enfant. Tu observeras qu’un coté du visage est dans la lumière (partie gauche) tandis que l’autre partie est dans l’ombre. Si tu as du mal à voir la différence de valeur entre les joues gauche et droite ceci est parfaitement visible sur les oreilles. A la partie éclairée du visage correspond le fond le plus sombre, tandis qu’inversement, à la partie du visage dans l’ombre correspond le fond le plus lumineux. Ne cherche pas une logique physique à la lumière. Je l’ai déjà dis ailleurs: En peinture ou en dessin la lumière dans un tableau ne répond pas aux règles de la physique mais à celles de l’esthétique. La lumière se traduit par les zones de plus forts contrastes. Plus une lumière est intense et plus le contraste avec son environnement – l’espace autour – devra être fort !

Je te conseille dans les prochains jours de t’entraîner à reproduire le dessin du portrait de l’enfant en commençant par tracer un premier carré puis un second puis diviser la hauteur du premier carré en trois hauteurs égales, puis tracer les diagonales du premier carré telles qu’elles figurent sur mon dessin. Ensuite il ne te restera plus qu’à venir positionner les yeux, le nez, la bouche et finir de tracer le visage en t’aidant des lignes de construction du visage. N’hésites pas à partager sur ce blog tes commentaires et tes dessins. A très vite.

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish