ciel2 copie

Outils:

1 crayon noir tendre 4B ou 6B.

1 feuille de dessin « grain fin » + 1 feuille de brouillon

1 gomme caoutchouc (pas de gomme plastique)

Méthode: Sur une feuille de papier brouillon je noircis un carré de 4 ou 5 cm. de coté à l’aide de mon crayon 4B.

Ensuite j’utilise mes doigts comme un outil de dessin.

 

 

touche_noire

Tout comme à l’aquarelle je prends la couleur du bout du pinceau, ici je vais « salir » le bout de mes doigts (index et médium) en les frottant sur le carré noirci de ma feuille de brouillon. Puis sur ma feuille de dessin, j’esquisse des petits mouvements circulaires en déplaçant mes doigts depuis le centre de ma feuille de dessins vers les bords. Je prends soins de tourner autour de zones que je laisse vierges, en faisant attention de ne pas les salir pour conserver le blanc du papier.

doigts
Ces zones « blanches » apparaîtront comme les nuages éclairés par la lumière du soleil, alors que les zones sombres donneront le relief et les zones d’ombres de ces masses nuageuses.

Au fur et à mesure de l’avancement de mon travail, je protège celui-ci avec une feuille de calque pour éviter de ruiner mon dessin par la moiteur de la paume de la main mais aussi pour ne pas poser mes doigts sales n’importe où…

estompe
J’interromps mon travail de temps en temps.

Ces courtes pauses servent d’abord à reposer mes doigts sensibilisés par le frottement sur le papier, et ensuite à analyser mon dessin pour voir dans quelles directions faire progresser mes doigts. Lorsque mon « premier jus » est réalisé, je renforce par endroits mes valeurs sombres ou je rouvre des blancs avec ma gomme que je frotte toujours en petits mouvements circulaires. Cette façon de dessiner un ciel nuageux réaliste, n’est pas sans rappeler la technique des pastellistes.

Un dernier mot (ou deux) pour conclure.

  1. Il est important d’utiliser un papier avec un grain fin car un papier torchon présente trop « d’accidents de surface » (bosses et creux) qui nuiraient au rendu final. En effet le graphite présent sur le bout des doigts se déposerait sur les bosses sans pouvoir atteindre les creux faisant apparaître des manques. Cela ressemblerait alors à une sorte de « mouchetis ». Un ciel (tout comme un portrait d’enfant) nécessite un fondu régulier.
  2. Certaines personnes n’aiment pas se salir les mains. Il est alors possible d’utiliser une estompe (tortillon de papier) mais pour mon goût personnel le résultat ne sera pas aussi « velouté ». Faute d’estompe un petit bout de papier noirci frotté sur la feuille de dessin peut faire l’affaire.

Maintenant que vous savez tout (ou presque) il n’y a plus qu’à se lancer. Alors prêt(e) à vous salir les doigts ?

 detail_nuage_thumb.jpg

2 thoughts on “Comment dessiner un Ciel nuageux

  1. coucou, j’ai reconnu ton doigt!!!!! j’aime ce que ce que tu nous fais partager: tes commentaires, tes explications et ta sensibilité.Amicalement Edith

    Bon,

    1. Bonjour Edith, très heureux que ton commentaire soit le 1er sur ce blog. Oui je mets mes pauvres doigts déformés par l’arthrose a contribution pour le dessin, et taper sur le clavier pour les textes des articles. Un grand MERCI pour ton gentil compliment. Bien Affectueuses pensées a vous deux. JC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *