Il pleut, il pleut bergère, rentre tes blancs moutons… Qui n’a jamais entendu cette comptine enfantine ? Elle, et tant d’autres ont bercé ma petite enfance. La pluie quel beau thème à peindre ou dessiner n’est-ce pas ? Oui mais voilà comment rendre la pluie avec un simple crayon ou un pinceau ? C’est simple; je vous montre comment je m’y prends.

D’abord trouver son sujet. Il faut bien évidemment chercher une photographie avec un personnage (ou des personnages) sous un parapluie car c’est l’image de cet accessoire qui symbolise la pluie.

pluie0

Rappelez-vous que lorsque vous avez des personnages, même à des échelles différentes, il vous faut placer le regard de chacun d’eux sur la ligne d’Horizon. Pourquoi ? Parce que sur un plan Horizontal (une place, la plage, un quai de gare, etc…) la ligne d’Horizon passe toujours par le regard de l’observateur.

Bien mais, lorsque l’on observe l’illustration ci-dessus malgré les parapluies, il ne pleut pas ! Exacte. Vous savez pourquoi ? Parce que tous les traits du dessin sont beaucoup trop nets. Flouter un dessin offre de multiples avantages :

  • 1 – Cela créé le mouvement. Pour ceux qui ont connu l’ère des appareils photos argentiques et du « flou de bougé » ils savent que lorsqu’ils appuyaient sur le déclencheur il fallait éviter de bouger, de même si la vitesse d’obturation était trop lente et que le sujet était en mouvement il y avait une sorte de traînée derrière le sujet causée par sa rapidité de déplacement. Donc en dessin c’est la même idée. Flou = Mouvement.
  • 2 – Lorsque la pluie tombe drue elle vient faire écran avec les objets, les bâtiments et les personnes en arrière plan. Donc un dessin discontinu va donner la même impression. C’est ce que l’on peut voir sur l’image suivante.

pluie

  • C’est mieux mais nous arrivons un peu après la pluie. Nous avons bien une idée de reflets sur le sol qui nous donne l’impression d’un sol mouillé. De plus ça « bave » un peu sur le parapluie comme si il gouttait mais ce n’est toujours pas suffisant pour donner l’impression d’une forte pluie. Que nous manque-t-il ? justement le dessin reste encore trop précis, il faut encore plus de flou et des hachures passant devant le personnage pour créer cet effet de pluie. Allons encore un petit effort…

pluie2

  • Je floute un peu les reflets au sol pour les rendre moins présents et je trace des hachures irrégulières à la gomme d’abord puis ensuite au crayon (certaines hachures sont plus marquées que d’autres) et voilà la pluie qui tombe enfin !

Voici l’aquarelle des 3 personnages de la première illustration. J’ai d’abord travaillé mon fond dans l’humide avec une large brosse plate en balayant la surface sur la diagonale. Puis je me suis attaqué aux personnages. Enfin, j’ai utilisé une petite brosse dure et plate pour faire des retraits qui passent sur les personnages de premier plan créant ainsi cet effet de pluie battante. Attention dans l’emploi de vos couleurs. Souvenez vous qu’il pleut donc n’utisez pas des couleurs trop « flashy » mais au contraire n’hésitez pas à rabattre vos couleurs en les grisant. Des couleurs trop vives ou trop éclatantes correspondent à une belle journée ensoleillée, au contraire des couleurs « éteintes » ou en « grisaille » donnent une impression de mauvais temps.

aqua_pluie

Convaincu(e)s ? Alors allez-y jetez vous à l’eau…

Hey toi, oui TOI… ne te caches pas derrière ton parapluie: Je te vois ! Maintenant c’est à ton tour de dessiner et de me faire tes commentaires !

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment dessiner un arbre avec de la neige,dessiner aquarelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *