La parallaxe vous connaissez ?  La parallaxe est l’incidence du changement de position de l’observateur sur l’observation d’un objet. En d’autres termes, la parallaxe est l’effet du changement de position de l’observateur sur ce qu’il perçoit. (définition wikipédia). Qu’est ce que cela signifie d’un point de vue pratique lorsque j’apprends à dessiner ?

Il y a essentiellement dans l’acte de dessiner deux cas de figures.

  • Soit l’on dessine ou l’on peint d’après nature. C’est le cas de la peinture de paysage en plein air, c’est également le cas de peindre une nature morte en atelier, ou faire un portrait ou un nu lorsque le modèle pose devant nous.
  • Soit dans le second cas l’on peint ou l’on dessine d’après photo. Dans ce cas là généralement la photographie est posée à coté de notre feuille de dessin ou notre bloc d’aquarelle. Dans cette situation précise, il n’y a pas de risque de déformations visuelles puisque l’œil du dessinateur se promène de la photo au bloc de dessin dans un même plan horizontal.

 

parallaxe

Par contre, lorsque l’objet observé est dans un plan frontal ou vertical, et que l’on place sa feuille de dessin devant soi sur une table ou son bloc sur ses genoux, il y a alors changement entre le plan de l’observation (plan frontal) et celui du dessin (plan horizontal). Du simple fait de la perspective, il y a un risque de déformation de l’image (voir l’illustration ci dessus). Cela implique que pour éviter toutes distorsions de l’image représentée il faut travailler dans le même plan que l’objet observé. Là encore il existe plusieurs possibilités. Si l’on dispose d’une pièce de la maison uniquement dédiée à la peinture alors on choisira un chevalet d’atelier * qui est stable et imposant. Dans le cas contraire on peut utiliser un petit chevalet de table *.

Pour éviter toutes distorsions de l’image représentée
il faut travailler dans le même plan que l’objet observé.

Si vous n’avez pas de chevalet de table je vais vous donner une astuce. Pour votre bloc de dessin choisissez de préférence un bloc avec la spirale métallique sur le petit coté (reliure dite à l’italienne) et muni d’un dos et d’une couverture rigides. Placé alors votre bloc ouvert verticalement devant vous, la rigidité de la couverture et du dos suffiront à le faire tenir debout et vous n’aurez alors pas besoin d’un chevalet de table pour dessiner.

Un dernier petit truc. Utilisez le dossier d’une chaise comme appui pour poser un carton à dessin qui vous servira à fixer une feuille à l’aide de pinces à dessin. Maintenant que vous savez comment éviter les déformations, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas dessiner. Alors tous à vos crayons !!!

chaise-chevalet

Si vous passez par un lien d’affiliation pour acheter un produit vous ne le payerez pas plus cher par contre Amazon me rémunérera quelques centimes d’euros pour me permettre de continuer de vous offrir gratuitement des conseils pour apprendre à dessiner. Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *