criticize photo

La critique est aisée mais l’Art est difficile ! Comment réagir face aux critiques ? Voilà une bonne question car si comme moi tu es hypersensible et que tu circules sur les réseaux sociaux il ne t’a surement pas échappé que les “haters” (to hate = haïr) et les critiqueurs sont toujours à l’affût de la méchanceté gratuite qu’ils vont pouvoir distiller comme un poison pernicieux, alors que faire ?

L’attitude que j’adopte dépend du type même de critique: 2 cas de figures peuvent se présenter.

  1. Lorsque la critique est bienveillante et positive. Elle pose le doigt sur une faiblesse dans mon travail. Si effectivement elle met en exergue une erreur que je pourrais avoir commis je remercie sincèrement son auteur: Cette critique n’a d’autre but que de m’aider à m’améliorer, elle est une aide efficace et précieuse. C’est alors un regard neuf posé par un collègue artiste peintre sur une oeuvre pour laquelle je n’aurais pas su prendre suffisamment de “distance”. C’est donc une chance qui m’est offerte d’apprendre de quelqu’un de plus expérimenté que moi !
  2. Lorsque la critique est “gratuite” et simplement destinée à faire du mal comme cela arrive de temps en temps sur internet,
    1. soit je ne réponds pas car la meilleure réponse reste encore de traiter cela par le mépris,
    2. soit mon égo est touché au vif et je réponds de façon à tourner son auteur en ridicule. La moquerie est une arme efficace contre les cons qui veulent se donner de l’importance avec une critique bête et méchante totalement inutile car sans raison d’être autre que de nuire.
  3. Comment reconnaître une critique positive d’une critique négative ? C’est assez facile. La critique positive résonne (raisonne) en toi, elle y a un écho favorable. Elle est souvent une réponse à une question muette qui te préoccupe depuis quelque temps.
    • Exemple: Ai-je bien mis mon sujet en valeur dans mon dessin ? La lumière est-elle suffisante, est-elle placée au bon endroit ?  N’ai-je pas fais une erreur de perspective ? Les proportions de mon personnage sont elles justes ? Où est mon point focal dans mon dessin ?


Un conseil d’ami: Fuis les personnes toxiques ! Leur but est de se grandir en rabaissant les autres. Il n’y a rien de bon à leur fréquentation sinon des larmes et de la déception dans le meilleur des cas, au pire elles peuvent te conduire à ta perte… POSITIVE TA VIE. Si tu débutes en Dessin tu sais que ton trait n’est pas encore bien assuré… et alors ? Penses-tu que la première fois que j’ai tenu un crayon j’ai réussi immédiatement à faire ce que je voulais avec ? Bien sûr que non ! Et il m’arrive constamment de penser que mes dessins pourraient être mieux avec plus de travail. Je suis le premier juge et le premier “critique” sur mon travail que je sais imparfait. Tant mieux ! Les imperfections permettent de s’améliorer et de progresser. Il y a toujours un meilleur artiste qui sommeille en chacun de nous ! Demain tu seras un meilleur peintre et dessinateur qu’aujourd’hui et aujourd’hui tu es déjà meilleur qu’hier…

Maintenant lorsque tu as été blessé émotionnellement par une attaque que tu penses injuste, saches qu’il n’est jamais souhaitable de laisser ton égo prendre le dessus. Il faut comprendre qu’une attaque à pour but de te déstabiliser et de te faire de la peine. Ne pas montrer que tu as été touché est une façon de “renvoyer le boomerang” vers son auteur car il espère secrètement que tu vas t’effondrer en public. Il importe donc ne pas lui donner une telle joie ! En pensant ne pas avoir atteind sa cible la déception sera pour lui…

Comment rester Zen lorsque tu es sujet aux attaques ? Des quinze longues années de ma jeunesse passées à l’étude des sciences ésotériques et la pratique de la méditation il me reste quelques trucs dont en voici un que je partage ici avec toi. Imagines chaque attaque comme une flèche noire empoisonnée décochée vers ton coeur. Si tu laisses cette flêche t’atteindre tu seras profondément blessé, il faut donc détourner ce danger de toi. Prends trois grandes aspirations pour emplir tes poumons d’air “neuf”, bloques ta respiration et construis mentalement une bulle de lumière bleue, un cocon lumineux qui t’enveloppe totalement de la tête aux pieds. A chaque nouvelle aspiration ta vision va prendre plus de force et de “réalisme”. Ressens la douce fraîcheur bienfaisante et les vibrations de ce cocon protecteur. Cette visualisation créatrice va avoir pour effet de renforcer ton “aura” qui va te protéger des pensées négatives de tes “ennemis” tel un invincible bouclier de Lumière… Ne laisses ni la peur ni la colère t’envahir, au contraire laisse la Paix intérieure pénétrer chaque partie de ton être, chaque cellule de ton corps. Si tu veux tu peux accompagner ta visualisation du mantra AUM (prononcé comme AOUM) que tu fais vibrer au fond de ta gorge bouche fermée. Tu n’es pas obligé d’y croire, contentes toi de mettre cela en pratique et de constater les effets sur toi et ton entourage.

aura photo

Sinon tu peux aussi crayonner sans idée précise de dessin. Laisse ta main courir librement sur le papier en une suite d’arabesques, de traits, de points, de taches sans signification particulière, il s’agit de laisser partir la charge émotionnelle négative que tu as reçu lors de la lecture du commentaire critique sur ton travail. Observes qu’au début ta main est pesante et les arabesques constituent un entrelac serré avec un trait noir, épais et sombre. Puis peu à peu ta main devient plus légère, les boucles sont plus larges et plus “aérées” et le trait se fait plus léger et plus fin. Vois comme tu te libères peu à peu des effets négatifs de la critique. Là encore pas besoin d’y croire, il suffit de te laisser librement dessiner sans penser à ce que tu fais. Laisse ta main prendre le contrôle de ton cerveau et surtout ne fais pas le contraire en cherchant à contrôler ta main: Lâche prise !

Bois un grand verre d’eau fraïche que tu auras préalablement “magnétisé” en plaçant tes mains de part et d’autre du verre. Prends une grande inspiration en bloquant quelques secondes ta respiration tout en fixant la surface de l’eau. Ressents les vibrations passer de la paume de tes mains vers le verre. Imagine l’eau se charger d’une énergie bienfaisante et régénératrice. Lorsque tu bois, ressents l’eau couler dans ta gorge et revitaliser tout ton corps. Cette eau bienfaisante régénère chacune de tes cellules qui se chargent d’une étincelle de vie, de Paix profonde et d’Amour universel pour l’Humanité.

Enfin, “last but not least”, comprends bien que personne ne t’en voudra si ton dessin n’est pas parfait. En dessin, comme en peinture, la recherche de la perfection conduit souvent à la procrastination: Je parle en connaissance de cause… Sois juste avec toi même, ne te juges pas trop durement. Inversement ne te contentes pas trop vite de tes “premiers” progrès en fermant les yeux sur toutes les imperfections de ton travail… Chaque progrès, si minime soit-il, est une étape, un jalon sur le chemin vers la réussite de tes dessins mais ils ne sont pas le but à atteindre. La perfection pour la perfection n’a aucun sens, elle n’est pas un aboutissement en soi mais le chemin vers le but qui est avant tout LE PLAISIR DE DESSINER. Alors es-tu prêt à te faire plaisir ?

Cet article complète celui qui s’intitule: Faut-il avoir peur d’exposer? que je t’invite à relire…


Si cet article te plait, Merci de le partager (réseaux, amis, famille)
Print Friendly

2 thoughts on “Comment réagir face aux critiques ?

  1. Merci JC pour cet article oh combien juste, et pas seulement pour le dessin… Le travail de création en général, mais qui s’applique aussi à notre construction personnelle est un sujet à la fois intime et universel. S’ouvrir aux autres est prendre un risque, celui de partager une émotion, un moment de vie, un espoir. Merci pour cette belle mise en mots de nos émotions, et pour les outils de réparation d’une critique décalée ! Je m’en vais de ce pas partager ce bel article, belle journée ami créatif et sensible <3.

    1. Chère Sandrine,

      Merci pour ta visite et ton commentaire. Je n’oublie pas que mon chemin de vie à presque commencé par le mysticisme à un “jeune âge” où habituellement les adolescents sont plus intéressés par les jeux des amours de jeunesse… Je me voulais “sauveur du Monde” inspiré en cela par un autre JC avec lequel j’entretenais un dialogue intérieur (du moins je le rêvais ainsi). Puis les années ont passé et peu à peu je me suis éloigné de cette quête spirituelle… pour essayer sur le tard de connaître l’Amour “terrestre”… en contrepoint je ne me suis jamais départi de mon amour pour l’Art et les Artistes.
      Bises Affectueuses et amicales.
      JC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish