taille-crayon

J’ai plusieurs outils pour le faire.

  • Il y a d’abord le taille-crayon classique sans réservoir. Il est petit et se transporte facilement. Son inconvénient réside dans l’absence de réservoir qui laisse des copeaux de bois derrière lui.
  • Viennent ensuite les taille-crayons avec un réservoir : J’en ai de trois sortes
    • Le taille-crayon ordinaire avec 3 entrées pour des crayons de diamètres différents
    • Le taille-crayon à manivelle – mon préféré – on introduit le crayon en pinçant et tirant vers l’extérieur le capot avant. En relâchant les pinces, le crayon se trouve bloqué et le ressort presse la pointe contre le mécanisme d’affutage. Celui-ci est constitué de 3 cylindres spiralés qui tournent sur eux même et autour de la pointe du crayon pour l’affuter. Lorsque la manivelle tourne sans effort, le crayon est taillé. La pointe est parfaite.
    • Le taille-crayon à piles. Il est redoutable et vous « dévore » un crayon en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Je n’utilise ce gadget qu’avec parcimonie… mais si je ne l’avais pas il manquerait à ma collection 😉
  • Ensuite il y a les grattoirs. Il s’agit d’une petite planchette avec plusieurs bandes de papier de verre agrafées et un petit carré d’éponge pour nettoyer la pointe du crayon de la poussière de graphite. Il y a bien sûr le papier de verre fin qui est de la même « famille » de produit.
  • Il y a enfin le Cutter – outil efficace mais dangereux. Il permet de tailler un crayon avec une mine plus longue que les taille-crayons cités plus haut. On peut ainsi biseauter la pointe du crayon pour travailler soit avec le tranchant qui vous fera une ligne fine, soit avec toute la largeur du biseau qui fera un trait épais. Cutter et papier de verre se complète bien pour cette opération.

cutter

  • Et pourquoi ne pas tailler les deux extrémités du crayon ? L’une en faisant une belle pointe avec un taille-crayon à manivelle et l’autre avec un cutter. De cette façon vous pouvez donner libre cours à votre créativité en donnant du caractère à votre trait.

Dans un autre article, je parlerai de la façon de faire passer de la vie dans son dessin pour le rendre plus expressif. En attendant, tous à vos crayons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *