Analyse d’oeuvres par l’Aquarelliste Maryse De May – Juillet 2014

Juillet 2014 il fait beau, il fait chaud dans les tee shirts, dans les maillots… le Salon d’Aquarelle bat son plein. Parmi les exposants se trouvent des personnes que j’apprécie pour leur délicatesse, leur sensibilité, leurs qualités humaines et leur talent d’artiste. C’est 10 ans plus tôt en 2004, que sous l’impulsion de Jean-Claude Pouyadou et Jean-Michel Devaux, le premier Salon d’aquarelle de Saint Yrieix voit le jour avec deux bonnes fées qui se penchent sur son berceau, elles se nomment Lélie Abadie et Maryse De May. Elles se connaissent depuis de nombreuses années déjà, lorsqu’elles venaient parfaire leur connaissance de l’aquarelle en technique humide aux Ateliers du Vieux Châtres à Arpajon. En France, elles sont des pionnières, avec Ewa Karpinska et Jean-Louis Morelle (qui aujourd’hui est revenu à ses premières amours pour la peinture à l’huile). Dans la région Limousine un autre Salon à cette époque possèdait une très grande renommée qui attirait tous les plus grands noms, c’était le “défunt” Salon de Saint Laurent sur Gorre. Les amateurs et passionnés d’aquarelle étaient alors à la fête avec ce triangle d’or – Saint Laurent, Saint Yrieix et Brioude – ils pouvaient voir ce qui se faisait de mieux à l’époque et cotoyer les artistes qu’ils admiraient tant.

Outre Maryse et Lélie, lors de ce 10ème Salon on trouvait (si ma mémoire est bonne), Jannine Gallizia, David Chauvin, Joëlle Krupa Astruc, Roland Sanchez, Christian Granniou, Isabelle Cransac, Cao Bei An et Wen Ming Xin, Isabelle Morel, Claude Allègre, plus trois invités d’honneur à savoir le français Jean Vigüe, l’espagnol Pablo Rubén Lopez, et l’iranien Ahad Vatani, (qui exposait là quelques jolis nus interdits dans son pays). Quant aux oubliés qu’ils me pardonnent… Avant le vernissage, il fut demandé à Maryse de déménager ses oeuvres trois fois… ce qui laisse penser à une légère improvisation dans l’organisation. Toutefois je n’oublie pas qu’un tel salon représente un très gros travail pour tous les bénévoles que je remercie et que j’embrasse bien affectueusement. C’est d’ailleurs pour les remercier que lors d’un précédent Salon à Saint Yrieix j’avais offert un dessin encadré représentant deux chevaux dans un pré. Ce fut une bénévole qui l’emportat au cours du tirage de la tombola et j’en fus d’autant plus heureux car j’avais demandé expressément que les bénévoles soient associés au tirage au sort de mon oeuvre.

Ce fut dans une chaleur éprouvante, que pendant trois jours Maryse anima avec le talent et le brio qui sont les siens, son stage d’aquarelle, dans lequel je jouait ma modeste partition sur le dessin. Comme sujets, j’ai souvenir d’un paysage avec un âne paissant près d’un gros arbre et puis un joli merle noir posé sur une branche. Je me souviens que je sortais de mon infarctus et des dix jours passés en soins intensifs à l’hôpital de Niort où l’on m’avait conseillé d’éviter les efforts trop violents… et pourtant il avait bien fallut avec Maryse nous atteler à l’installation de la salle (non préparée pour l’occasion), en y transbahutant vingt deux lourdes tables empilées dans un coin… Plus tard avec Roland Sanchez j’ai encore déménagé quelques grilles d’accrochage pour la critique d’oeuvres faite en plein air par Maryse. Elle avait raison – comme toujours – “le métier d’aquarelliste est un métier de déménageur“… et encore que dire pour les sculpteurs !!!

Stage d’Aquarelle – Maryse De May – Saint Yrieix La Perche – juillet 2014

Sujet du stage de Maryse (lorsque la “magie” et le talent de l’Artiste sublime l’Aquarelle…).

J’aime l’atmosphère familial de ce “petit grand” Salon international de l’Aquarelle animé par une équipe de bénévoles dévoués à la cause de l’Aquarelle. J’y ai de merveilleux souvenirs tout en sachant que dorénavant plus rien ne sera jamais comme avant… c’est la vie qui nous oblige à avancer malgré (ou à cause) des vicissitudes de l’existence. Pendant quelques années je l’ai fréquenté comme “dessinateur” accompagnant Maryse De May, peut être un jour y retournerais-je comme aquarelliste… Quién Sabé ?

Démo de l’Artiste David Chauvin – 22 juillet 2014


Si cet article te plait, merci de le partager (amis, famille, réseaux sociaux)
Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish