Le métier d’architecte un des plus beau métier du monde ? Sûrement oui, mais aussi l’un des plus exigeant ! Combien de couples ont fait naufrage sur ses rives en ne parvenant pas à éviter les nombreux écueils qui se dressent tout au long de la route ? Combien d’architecte solitaire ont renoncé à exercer faute de moyens financiers ou d’appui dans leur entourage familiale ? Pour l’aide de ma famille je n’avais pas à me plaindre puisque c’est moi qui la refusais. J’estimais qu’après une vie de labeur mes parents avaient bien mérités de se reposer. Double erreur puisque l’ennui a tué mon père d’une brutale et foudroyante rupture d’anévrisme, il n’avait pas 63 ans révolus, et moi je courrais en vain après les clients pour trouver de nouvelles affaires ou tout simplement me faire payer. Et lorsque je n’étais pas sur le chantier, j’étais à l’atelier à “tirer des barres” (jargon d’archi pour dire dessiner) jusqu’à plus d’heures y compris les week-end, bref je m’épuisais et tout cela pour un salaire de misère. Alors oui, à la mort de mon père, j’ai fais un “burn out” – mot à la mode qui fait plus chic et plus joyeux que le triste mot de “dépression” et j’ai abandonné la profession. Voilà pour planter le décor en peu de mots.

Si tu es jeune, je veux être transparent et honnête avec toi qui lis ces lignes; il n’est pas dans mon intention de te décourager si tu veux épouser la carrière d’architecte car c’est bien d’une union pour le meilleur et pour le pire qu’il s’agit. Je suis là pour t’aider dans ton projet, mais cette aide passe aussi par une mise en garde nécessaire. Les ordinateurs ont depuis longtemps supplantés les tables à dessin. Déjà il y a trente cinq ans je faisais figure de précurseur avec mon Apple 2, ma machine à marguerite connectée et ma table traçante (achetée d’occasion et que je n’ai jamais utilisée)… Le modernisme a un coût, d’abord financier, mais aussi humain; il faut apprendre à maîtriser ces nouvelles technologies et pendant tout le temps que tu apprends tu te coupes du monde réel… Sur l’aspect financier quelqu’un peut éventuellement te prêter de l’argent pour te lancer mais c’est à toi seul qu’il incombe d’apprendre pour être plus efficace et plus compétent dans ta profession: Cet investissement personnel constitue ta vraie richesse et personne ne va apprendre à ta place ! A l’école ou à l’université c’est pour toi que tu travaille, et c’est à ton détriment si tu glande… Plus tard tu bosseras peut-être pour un autre mais aujourd’hui tu es là pour toi, pour apprendre à dessiner, tu es ton propre patron. Que ce soit du dessin technique – comme de la “pers” – ou du dessin artistique, c’est toi qui tiens le stylet, le crayon ou le pinceau: Moi, je te dis comment faire mais, au final, mon “avenir est déjà derrière moi”…

Pour en revenir aux temps héroïques de mes débuts, rends toi compte, que j’ai même dû apprendre à programmer en “basic” pour faire en sorte que mon imprimante matricielle daigne me sortir l’impression de mes devis et mes factures ! Un pionnier te dis-je… Mais en fait, aujourd’hui, tu peux me voir plutôt comme une sorte de dinosaure échappé d’un cirque ambulant ou d’un musée antique… Fossile, soit, mais c’est riche de toutes ces expériences qu’aujourd’hui je peux échanger avec toi sur l’internet et t’apporter mon aide. On ne se désaltère pas avec un bol vide… aussi l’expérience est une source inépuisable qu’il faut partager avec le plus grand nombre, ne penses tu pas ? J’expliquerai dans d’autres articles les différents dessins d’Architecture depuis l’esquisse, jusqu’au rendu final, mais j’éviterai d’être trop technique car le plaisir de dessiner doit demeurer le maître mot de ce Blog !

Une dernière précision sur le métier d’architecte. Aujourd’hui je peux t’apprendre le dessin d’architecture mais je peux aussi te montrer comment peindre ou dessiner des fleurs, des arbres, des paysages, des natures mortes, des portraits ou des animaux. Je demeurerai jusqu’à la fin de mes jours – titulaire du diplôme d’architecte DPLG (c’est à dire Diplômé Par Le Gouvernement) appellation qui signifie que cette profession ne peut s’exercer sans un diplôme spécifique qui sanctionne un cursus scolaire délivré à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts (éclatée en Unités Pédagogiques depuis 1968). Je précise que bien évidemment ce titre d’architecte est indépendant des gouvernements qui se succèdent à la tête de l’Etat. Il existe aussi le diplôme d’architecte DESA (diplômé de l’Ecole Spéciale d’Architecture). Enfin pour avoir le droit de porter le titre d’architecte il faut non seulement le diplôme mais en plus il faut être inscrit à l’Ordre des Architectes auprès duquel il faut prêter serment et payer ses cotisations. En renonçant à exercer cette profession je ne paye plus mes cotisations sociales auprès de l’Ordre mais auprès de la Maison des Artistes, à présent tu sais tout… ou presque… A très vite.

 NB: Mes dessins d’Archi – tout comme mes dessins artistiques – sont protégés par un copyright.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by wp-copyrightpro.com

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish