quality photo

Quelles sont les 10 qualités d’un bon dessinateur qu’il me semble utile – voire nécessaire – de développer pour réussir ses dessins ?

Le sens de l’observation. Connais-tu le Mahjong ? C’est un jeu de dominos Chinois qui consiste à appairer deux tuiles identiques entre elles. Il existe des applications gratuites pour smartphone. Pourquoi est-ce que je parle de cela ? Tout simplement parce que cela permet de travailler sur le sens de l’observation et la concentration. Il faut en effet réussir à identifier parmi de nombreuses tuiles graphiquement proches, les deux tuiles qui « matchent » ensemble.

La mémoire visuelle est une des clefs pour développer le sens de l’observation et inversement l’observation attentive aide à développer la mémoire visuelle. Observer est un acte volontaire qui nécessite une attention soutenue. Il y a donc des différences dans la façon de voir le monde qui nous entoure. Je suis dans la rue et je vois passer une voiture. J’ai vu cette voiture mais était elle grande ou petite ? Jaune ou bleu, grise ou noire ? Quelle était sa marque ? Était-elle neuve ou avec des « bobos » ? Si je ne sais pas répondre à ces questions c’est que ma vision était « passive » et que mes pensées n’étaient pas focalisées sur cette voiture mais sur un tout autre sujet, comme la jolie fille assise en terrasse du café, ou sur le prochain article que je vais publier sur mon blog. L’observation doit donc répondre à plusieurs critères qui sont :

La volonté de réussir. L’observation doit être un acte volontaire, si c’est une contrainte extérieure alors je sais que cela va moins bien fonctionner car mon mental sera agité de pensées contradictoires comme « je dois réussir mais cela me casse les pieds d’obéir à cette injonction, on m’a dit de le faire mais je n’en ai aucune envie, blablabla…».

La Persévérance est indispensable car plus un dessin est compliqué et demande du travail et plus les risques de rater sont grands, une des qualité essentielle pour un dessinateur est de ne jamais se décourager et faire preuve de persévérance pour recommencer une fois, deux fois, dix fois jusqu’à obtenir le résultat désiré. Avoir une bonne structuration mentale. Mon cerveau doit pouvoir établir des comparaisons entre divers éléments et les hiérarchiser – au besoin – en répondant à des questions simples comme « la forme est elle identique ? Est-ce la même couleur pour ces deux éléments ? Est-ce plus grand ou plus petit que…, ces deux lignes ou ces deux traits ont-ils la même direction ? etc… ».

Etre appliqué et Méthodique: Certains dessins un peu « techniques » comme la perspective ne sont pas forcément compliqués mais obligent à faire preuve d’un minimum de rigueur dans leur réalisation. Il faut donc de la précision et suivre pas à pas chaque étape du dessin. Dans ma vie personnelle je suis très bordélique mais peu à peu j’essaye de corriger ce gros défaut, toutefois dans ma vie d’artiste (et d’architecte autrefois) je fais preuve de beaucoup d’application et de soins dans mon travail de façon à offrir aux autres le meilleur possible. Attention je ne prétend pas que mon travail soit parfait car il est toujours possible de faire mieux. Je dis simplement que pour le temps consacré à la réalisation d’un dessin je donne le maximum dans le temps imparti. Bien évidemment un dessin de dix heures sera forcément plus élaboré qu’un dessin de dix minutes mais que ce soit en dix minutes ou en dix heures je fais de mon mieux pour réussir mon dessin, c’est-à-dire que je ne me dis pas « ce n’a pas d’importance c’est juste un petit croquis de dix minutes ». Ce « petit » croquis est aussi important qu’un « beau » dessin chiadé pendant dix heures. Il n’y a pas de « petit » ou de « grand » dessin,  il y a LE DESSIN.


quality photo

La disponibilité d’esprit. Si j’ai des soucis en tête je ne suis pas concentré sur mon sujet et mon observation sera mauvaise. Il faut donc savoir laisser ses soucis de coté. Avoir une ouverture d’esprit est aussi très bien car il ne faut pas hésiter à expérimenter des outils ou des techniques nouvelles mais aussi suivre les traces des anciens et le tout sans avoir de préjugés ni d’aprioris négatifs.

Concentration: Savoir faire abstraction de tout élément perturbateur, de tout motif de distraction (téléphone portable, TV, radio, ou réseaux sociaux par exemple) pour se focaliser sur le but à atteindre. Un esprit distrait par tout ce qui l’environne ne pourra pas se concentrer et réussir son dessin. Si tu veux atteindre la cible vise le centre, autrement dit si tu veux atteindre un objectif commence par définir ce qu’il doit être. Si tu ne sais pas ce que tu veux tu n’as aucune chance de l’obtenir ! Parfois lorsque l’on ne sait pas exactement ce que l’on veut précisément on peut procéder par élimination en définissant tout ce que l’on ne veut pas… “je ne veux pas que mon dessin soit trop grand, je ne veux pas que mon dessin me prenne plus de trois heures, je ne veux pas que mon dessin ne soit pas ressemblant” sont une autre façon de dire ce que l’on veut. Cependant le gros défaut de cette méthode qui procède par élimination est que l’on pratique des affirmations négatives… On réussit toujours mieux par des affirmations POSITIVES que des négations. THINK POSITIVE !

La créativité: A l’observation « juste » correspond le dessin « juste » qui est la restitution la plus exacte possible de ce que l’on regarde. Je dessine ce que je vois. La créativité répond à l’imagination du dessinateur. Un dessin est soit dit d’observation lorsqu’il restitue avec précision un paysage, un bouquet de fleurs, une nature morte ou un portrait ressemblant. Soit ce dessin est dit d’imagination lorsqu’il ne fait référence à aucun sujet observé mais qu’il est une création du dessinateur. Ce dessin peut être composé à partir de plusieurs photos que l’on assemble pour faire une composition originale ou ce peut être une modification faite d’après nature. Par exemple sur un bâtiment dessiner d’après nature le dessinateur peut ajouter un étage ou en supprimer un sur son dessin. Il peut ajouter ou supprimer une tour sur un château, etc… Sur un dessin animalier je peux sur le dessin d’un cheval ajouter des ailes d’un oiseau et je recréé le mythologique cheval ailé Pégase dieu Grec porteur des éclairs et du tonnerre sur le Mont Olympe.

Avoir le sens critique: Il ne s’agit pas de critiquer à tort et à travers comme le font les « trolls » et les « haters » du web. Non il s’agit de savoir porter sur son travail un œil critique en prenant du recul. Ai-je réussi ma composition ? Comment pourrais-je faire pour l’améliorer ? Les proportions sont elles bonnes ? La lumière et les valeurs sont elles justes ? Les harmonies de couleurs sont elles réussies ? Bref c’est de savoir analyser techniquement et émotionnellement son dessin et de comprendre instinctivement comment l’améliorer. Ceci vient avec le temps et l’expérience.

Savoir se remettre en question: Pour progresser il faut reconnaître ses erreurs et ses défauts pour essayer de les corriger. La prise de conscie,ce et l’acceptation de n’être pas parfait sont les premiesr pas vers l’amélioration.

Accepter la critique positive de ses ami(e)s. Un véritable ami n’est pas celui qui passe son temps à t’encenser et te placer sur un piédestal mais celui qui avec tact te fait prendre conscience de tes limitations. Personne n’est parfait (sauf moi of course… Je plaisante !) et donc « il ne faut pas craindre d’atteindre la perfection car on ne l’atteint  jamais » comme disait le presque parfait Salvador Dali…

Cette liste n’est pas exhaustive, en cherchant bien il est toujours possible de rajouter des qualités utiles pour faire de chacun de nous une meilleure personne. Ai-je toutes les qualités que j’énonce dans ma liste ? Presque mais à des degrés divers. De plus suivant les dessins ce ne sont pas toujours les mêmes qualités qui sont utilisées. Pour la perspective je sollicite la rigueur et la précision qui ont plus d’importance que la créativité car en fait cette technique de dessin répond à une « méthodologie » que l’on applique stricto sensu pour obtenir le résultat souhaité. L’imagination y a peu sa place car il suffit de suivre la méthode étape par étape. A contrario un dessin d’imagination fait essentiellement appel à la créativité et peu à la rigueur et à l’application systématique d’une méthode étape par étape. Enfin quelles que soient les qualités de chacun il est difficile d’être bon tout le temps pour tout le monde. Nobody’s Perfect. Ici s’achève cet article, je te souhaite une excellente fin de journée et je te dis à très vite pour un nouveau sujet.


Si cet article te plait, Partage le autour de toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by wp-copyrightpro.com

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish