Lorsque j’étais étudiant aux Beaux-Arts nous avions, régulièrement, une séance de modèles vivants. Depuis fort longtemps l’étude du corps humain a fait partie des grands sujets étudiés. Lorsque l’on commet une erreur dans son dessin, immédiatement elle nous saute aux yeux. Dans un paysage, une nature morte, ou même pour dessiner un animal, les fautes de proportions ne sont pas toujours perceptibles mais, parce que nous avons l’habitude de nous voir le matin dans la glace de la salle de bain, ou parce que nous sommes constamment en contact avec les autres, toute erreur dans les proportions du corps ou du visage est visible immédiatement. « Croquis café » sur YouTube est une bonne solution. Il existe aussi un site très utile qui propose des poses (nues ou habillées) de modèles féminins et masculins. Il est possible de choisir la durée de la pose de 30 secondes jusqu’à 2 heures (en mode « class »). Bien évidemment il est toujours possible de mettre en pause une séance jugée trop rapide ou de faire défiler rapidement les différentes poses pour trouver le modèle de son choix. Voici l’adresse de ce site http://artists.pixelovely.com/practice-tools/figure-drawing/

Bien évidemment rien ne remplacera jamais un croquis fait sur le vif mais tous les ateliers de dessin ou de peinture ne font pas appel aux services de modèles professionnels. « Faire du modèle vivant » est parfois compliqué car il faut être disponible lors des heures de séances de pose à l’atelier et si celui ci est éloigné de son domicile il faut pouvoir se rendre sur place en voiture ou par les transports en commun. Bref cela n’est pas simple.

Alors il est parfois utile d’avoir recours à des « artefacts de remplacement »… J’utilise aussi un vidéo-projecteur pour projeter, grandeur nature, des images hautes définitions que j’achète chez « posespace.com » avec les droits de copyright y afférent. Respecter le copyright des images est très important car il est dangereux de « voler » des images sur le net pour les utiliser – sans autorisation de l’auteur – dans son propre travail. Cela peut vous conduire à des poursuites et à payer des dommages et intérêts pour violation du droit à l’image. Prudence donc… Toutefois, il est possible d’utiliser des images  gratuites – sans copyright – dites CCO (CC zéro) que l’on trouve sur des sites spécialisés comme « pixabay.com ».

mannequin180L’usage d’un mannequin de bois grandeur nature (cher) ou modèle de table (bon marché) permet de comprendre les articulations et les mouvements possibles du corps humain. Ce mannequin ne remplacera jamais un vrai modèle mais cela reste une solution acceptable et facile d’accès. Autre solution faire poser un(e) ami(e) mais si vous loupez son portrait votre relation amicale risque dans prendre un coup… Enfin il y a l’autoportrait. La mode du selfie a popularisé l’autoportrait photographique. L’appareil photo numérique (APN) a remplacé le carnet de croquis chez un certain nombre d’artistes professionnels. A partir d’une photographie (tirée sur papier) ou affichée sur une tablette, il est possible d’observer attentivement les traits caractéristiques du visage afin d’en faire un dessin ressemblant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *