Question reçue récemment : “Bonjour Jissé… Quels sont les avantages et inconvénients de dessiner à l’encre ?

Bonjour à toi l’ami, à vrai dire je vois plus d’avantages que d’inconvénients et je t’explique pourquoi dessiner à l’encre est utile pour apprendre à dessiner. Le principal inconvénient est qu’il est difficile d’effacer l’encre sur le papier ce qui devient alors aussi un précieux avantage… Tu n’as plus besoin de gomme puisqu’elle ne sert à rien. Evidemment ce n’est pas pour le poids ou l’encombrement de cet outil mais pour le gain de temps obtenu en le faisant. Au début nous en perdons beaucoup en nous précipitant sur la gomme dès que nous décelons une erreur dans nos traits car lorsque nous doutons de nous même, nous passons notre temps à corriger et effacer nos dessins. A part celle à mâcher (chewing-gum) je ne vois pas beaucoup d’intérêt dans la gomme car elle fatigue le papier tout autant que la main… Dessiner directement offre également un net avantage aux flemmards (comme moi) puisque pour la “mise au net” nous n’avons pas à repasser à l’encre sur nos traits de crayons. Je plaisante… quoique…

Par où commencer ? Une Lapalissade serait de dire “par le début”… Avant de courir il faut apprendre à marcher.  Avant de piloter une voiture de course il faut apprendre à conduire, et donc avant de se lancer dans un dessin compliqué il faut faire des “gammes”, s’échauffer pour adopter un langage plus sportif. La main et l’œil sont des muscles qu’il faut faire travailler pour progresser. Donc pour un “dessineux” il faut apprendre à tracer des lignes droites, des courbes et des contre courbes (arabesques), des cercles à main levée. Il faut apprendre à faire des hachures et à croiser ses traits jusqu’à obtenir des presque noirs. Pour cela il y a un excellent exercice qui consiste à recopier à l’encre le “Rhinocéros” d’Albrecht Dürer (daté de 1515 comme la bataille de Marignan).

Bien sûr il ne s’agit pas de copier trait pour trait – ou point pour point – mais de s’inspirer de cette gravure sur bois pour remplir la surface du dessin avec des petits points, des hachures, des petits carrés ou des petits ronds, des losanges ou des écailles. Bref pour animer la surface du dessin avec créativité, fantaisie, imagination et surtout avec bonne humeur: Fais-en un jeu ! Par exemple, lance-toi le défi de trouver le plus de formes différentes possibles pour remplir la surface du Rhinocéros.

Pourquoi Albrecht Dürer ? Parce que ses bois gravés sont d’excellents sujets à traiter à l’encre de Chine. Avec ma première compagne qui était Canadienne mais originaire de Nuremberg j’avais plaisir à retourner régulièrement dans la ville de naissance du Maître Bavarois. J’ai ainsi visité sa maison et vu sa tombe. Enfin lors d’une brocante j’ai eu la chance exceptionnelle d’acquérir (pour une soixantaine d’euros) un coffret à tirage limité de l’intégralité de ses gravures (plus de 200 planches au format 50 x 60 cm.). Un vrai bonheur ! Mon amie voulait que j’encadre et revende chaque gravure à l’unité, j’aurais fait de l’argent mais je préfère avoir le plaisir de pouvoir admirer ces merveilles quand l’envie m’en prend. De plus, si un jour j’ai besoin d’argent, j’aurais toujours la possibilité de faire comme elle me l’avait suggéré…

Si de prime abord copier le Rhinocéros te semble compliqué, simplifie toi la tache. Commence le lundi par tracer, sur une feuille de ton bloc de dessin, une dizaine de carrés de 3 cm. de coté. Une fois ceci fait, rempli les carrés avec des lignes horizontales espacées de 3 ou 4 mm. entre chaque ligne. Applique toi. Puis le mardi recommence sur une autre feuille en traçant les dix carrés que tu vas remplir avec des lignes verticales. Le mercredi trace des obliques dans tes petits carrés avec le même écartement puis le jeudi croise les verticales avec les horizontales et le vendredi fait de même avec les lignes obliques gauches et droites. Ensuite pendant le weekend combine toutes les hachures horizontales, verticales et les obliques. Tu obtiens ainsi un maillage plus serré et donc une valeur plus foncée. Continue cet exercice, dans chaque carré suivant, en resserrant les écartements entre les lignes. Observe qu’en faisant cela tu obtiens ainsi une échelle de valeurs de gris qui va jusqu’au “presque” noir. Voilà quelque chose qui ressemble aux gravures sur cuivre d’autrefois. Ce presque noir respire par la multitude de petits points blancs qui sont les espaces résiduels entre les mailles constituées par l’entrelacs des lignes serrées qui font “vibrer” cette valeur noire. On peut dire que ce noir n’est pas “bouché” comme peut l’être un aplat noir fait au pinceau.

La deuxième semaine tu es prêt pour copier la gravure du Rhinocéros. Naturellement ce que je te propose de réaliser sur un peu plus d’une semaine tu peux le condenser sur un weekend voire même sur une seule et unique journée. Cela dépend en fait entièrement de ta motivation et du temps que tu veux consacrer à cette activité.

Tous les sujets peuvent être réalisés au feutre pointe fine ou à l’encre de Chine: Animaux, architecture, personnages, portrait, paysages… Bref tout est possible !

Voyons un peu dans le détail le croquis des personnages ci-dessous. L’astuce consiste à ne surtout pas tout dire sauf l’essentiel. Nous avons suffisamment d’informations pour nous projeter dans la scène. Par la façon dont chacun est vêtu et sa silhouette nous pouvons imaginez l’âge de chacun d’eux (bedaine, calvitie, pour les messieurs, chignon et menton prononcé façon “vieille dame de Jacques Faizant” pour le personnage isolé, un couple plus jeune au milieu du groupe, elle sac en bandoulière et lui nous tournant le dos). Nous participons à la discussion entre la femme plus agée et ce petit groupe d’individu. Un croquis doit être “vivant”, c’est un “reportage dessiné”.

Le visage de profil est stylisé par quelques taches pour les sourcils et le dessous du nez (attention, tracer le dessus du nez donne l’impression d’un grand nez c’est donc à éviter…). N’hésite pas à faire un tracé discontinu pour le contour de la silhouette de chacun. L’alternance traits forts, traits fins et discontinus donne du caractère au croquis. Ne cherche pas le trait parfait, mais recherche le trait qui donne de la vie à ton dessin ! Si cet article te plait alors partage le autour de toi…


 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by wp-copyrightpro.com

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish