Lorsqu’il est question de peindre ou dessiner – sur le vif – tout ou partie du corps humain on se trouve alors face à la difficulté de savoir où trouver un modèle, sauf à demander à une (ou un) ami(e) de poser pour soi, ce qui ne semble pas toujours évident. Pourtant la première évidence ne serait-elle pas de s’adresser d’abord… à soi-même !

En effet, lorsque l’on est dans le mode “actif”, c’est-à-dire que l’on a vraiment envie de se saisir d’un crayon ou d’un pinceau pour dessiner ou peindre, bien évidemment le modèle que l’on a toujours sous la main c’est notre MAIN elle-même. En général nous en avons deux donc tandis que l’une dessine l’autre peut très bien prendre la pose.

Par où commencer ? Si vous n’avez vraiment jamais dessiné, je dirais que la façon la plus simple c’est de faire comme les petits enfants à l’école. Posez votre main, à plat sur la feuille de dessin et tracez-en les contours. C’est fait ? Très bien ôtez la main de la feuille et posez-la à coté de votre dessin. Observez-la attentivement. Utilisez vos yeux comme un “scanner”. Les ongles sont-ils longs ou courts ? Les doigts fins et longilignes ou noueux avec des articulations très marquées ? Les miens sont malheureusement déformés par l’arthrose et je vois sans plaisir le jour où comme l’illustre RENOIR j’attacherai mes crayons au bout des doigts pour continuer de dessiner. Mais qu’importe ce n’est pas le sujet.

L’index et l’annulaire sont-ils de même longueur ? Le médium dépasse t’il légèrement ou largement les autres doigts ? Les veines sont-elles apparentes ? Sont-elles saillantes ? Bref rien que sur la main il y a plein de choses à observer avec une attention accrue. Cette observation terminée, reprenez votre crayon et tracez, sur votre dessin de contour, les ongles et les veines.

mains01

L’important n’est pas de regarder mais de SAVOIR VOIR ! Exercer constamment vos yeux (et votre cerveau) à observer avec attention le monde autour de vous. Nous ne savons plus voir les choses et les personnes qui nous entoure. Si vous regardez les infos sur votre chaîne de TV préférée, sauriez-vous dire la couleur des yeux du journaliste politique ou la couleur de la robe de la la jeune femme qui présente la météo ? Non ? Moi non plus… et pourtant lorsque je dessine je sais observer. Cela prouve qu’il est toujours possible de faire constamment des progrès pour exercer son regard et sa mémoire visuelle.

La seconde tâche à accomplir pour un débutant consistera à refaire l’exercice main ouverte et paume en l’air. Cette fois-ci, observez les petits coussinets et les sillons qui forment les lignes de la main. Avez-vous constatez que doigts écartés la main s’inscrit (presque) dans un carré (ou un cercle) ce qui vous aidera à la dessiner… Reportez les lignes sur votre dessin. D’où vient la lumière ? De droite ? De gauche ? Du dessus ? Essayez-de donner du modelé à votre dessin en représentant les zones éclairées et celles qui le sont moins (ombres). Recommencez sans vous aider du contour de la main mais en recopiant vos deux dessins précédents. Puis refaite, encore une fois, tout ceci en écartant les doigts. Plus tard, lorsque vous serez familiarisé avec votre main, vous pourrez varier les poses, prendre un objet en main tel un crayon, un pinceau ou un verre et dessinez le reflet de votre main dans un miroir. Alors, top-là, on-y-va !

mains02

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *