escalier photo

La radio égrène un “escalier vers le Paradis” (Stairway to Heaven) de Led Zeppelin. Lentement les notes de musique suaves et légères s’élèvent dans la brise parfumée de ce matin d’été. Je suis bien et je rêve à mes années d’études – merveilleux moments passés -l’échine courbée sur la planche à dessiner un escalier en perspective. Hé oui la perspective peut être agréable si elle est considérée comme un jeu de l’esprit comme les échecs ou le bridge: Je ne joue pas au bridge… Personne n’est parfait, je fais déjà un escalier alors je ne fais pas “le pont” 😉

Ce dessin a été réalisé avec un outil merveilleux qui ne se trouve pas dans le commerce et qui s’appelle le “pifomètre”, le connais-tu ? Je vais te donner un “mini cours d’Archi” – rassure toi cela va se résumer à une simple formule. Un escalier pour ne pas te fatiguer lorsque tu le gravis doit répondre à la longueur de ton pas lorsque tu marches. Cette longueur théorique est comprise entre 61 et 64 centimètres. Un certain Nicolas François Blondel, architecte de son état, a établit à son époque (le XVII ème siècle) que les dimensions idéales pour un escalier devaient être égales à 2h + g = 61 à 64 cm. Les lettres “h” et “g” correspondent respectivement à la hauteur de la marche et au giron. Le giron est la profondeur de la marche (le dessus de la marche qui est la largeur de la surface sur laquelle nous posons le pied). Par exemple un escalier avec une hauteur de marche de 17 cm. devra avoir une profondeur de marche de 30 centimètres de façon à ce que 2 x 17 + 30 = 64 centimètres.

Tu me suis ou tu as raté une marche ? Si tu n’as pas compris c’est sans importance puisque je n’ai pas l’intention ni la prétention de faire de toi un architecte. C’était juste pour faire avancer le schmilblick comme disait Coluche dont tu peux voir une caricature dans mon article sur comment dessiner une caricature. Oui je sais j’ai “l’esprit d’escalier”… ça tombe bien… Bon fais quand même attention de ne pas tomber dans l’escalier ! Je continue de ce pas dans la suite de mes explications. Pour monter un mètre il nous faut 6 marches. Dans mon dessin j’ai choisi de ne représenter que cinq marches. Comme je l’ai expliqué à maintes reprises les lignes fuient – convergent – vers un point unique nommé le point de fuite (PF sur mon dessin). J’ai placé ce point de fuite de façon arbitraire puisqu’il n’est pas construit à partir d’un plan coté. Cette perspective reste donc théorique et le principe peut être appliqué à tout autre cas de figure similaire.

Dans un prochain article si cela t’intéresse je pourrais t’expliquer le cas d’un escalier à vis (escalier tournant autour d’un noyau central ou d’un vide). Ce n’est pas beaucoup plus compliqué mais cela nécessite un peu de concentration sur ton dessin “pour ne pas te mélanger les crayons”. Une volée droite d’escalier (un ensemble de marches) telle que représentée ici est ce qu’il y a de plus simple à dessiner. Il suffit de représenter le profil des marches (trait de coupe épais) et de joindre les nez de marches et les creux vers le point de fuite. On donne une largeur à la marche et le dessin est achevé en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

Alors faut-il toujours employer la perspective pour dessiner un escalier ? La réponse est évidemment NON ! Mais comme dit le dicton populaire “qui peut le plus peut le moins”. Lorsque tu apprends à conduire, le moniteur t’apprend à faire des créneaux de façon à ce que tu saches les faire lorsque tu en as besoin. Mais lorsque tu cherches une place sur un parking ou lorsque tu te gares en épi, tu n’as pas besoin nécessairement de faire un créneau. Ce n’est pas parce que c’est utile de savoir faire un créneau que tu auras toujours l’obligation d’en faire un. Cela dépendra des circonstances. Je m’efforce donc de t’apprendre TOUT CE QUE JE SAIS... Et je connais pas mal de trucs et des trucs pas mal en dessin. Voilà le pourquoi de cet article, après c’est à toi de voir si cela te seras utile ou pas… Mais cela dépend de toi, pas de moi.

Pour finir je te montre un dessin réalisé en pleine nature au château de Rochemaure. Ma merveilleuse amie l’aquarelliste Maryse De May y était invitée d’Honneur aux cotés de l’excellent Jean-Claude Papeix. Face à un paysage qui te plait il n’est pas question de “construire” une perspective mais de faire un dessin de sentiments, d’émotions et des impressions ressenties. La “Pers” est une technique particulière de dessin employée en archi, en déco, ou en design. Lorsque tu dessines d’après nature il est important d’avoir en tête les règles de perspective mais cela ne signifie pas qu’il faille sortir ton Té et ton équerre pour faire un dessin technique sec et précis. En attendant d’avoir le plaisir de t’accueillir sur ce blog une nouvelle fois, je te souhaite un agréable moment sur cet escalier qui mène au Paradis… Bien artistiques salutations à toi. A très vite.

crobard_rochemaure


5 thoughts on “Dessiner un escalier en perspective.

  1. Je viens de découvrir votre blog , c’est une mine d’or de renseignements , un grand merci, j’adore dessiner mais je n’ai aucune technique, cela me donne envie de reprendre mon bloc et mes crayons ! Merci, j’adore votre humour, c’est une bouffée d’air frais !

    1. Bonjour Marie-Line,

      C’est véritablement TRÈS GENTIL… Toutefois attention de ne pas vous enrhumer en prenant une grande bouffée d’air frais 😉

      J’essaye de faire de mon mieux pour que le dessin reste un vrai moment de plaisir, et que ce plaisir soit partagé avec celles et ceux qui me lisent.

      Il y a d’autres sites qui enseignent le dessin mais je m’efforce d’apporter une note un peu différente qui peut plaire par son ton décalé – ou agacer aussi lorsque je flirte avec la spiritualité et l’ésotérisme. J’en suis conscient, mais j’aime que mon blog me ressemble.

      Dans la vraie vie, pendant les stages d’aquarelle ou mes cours de dessin j’apportais aussi une touche de “bonne humeur” parce que le sourire est aussi un bon outil pour dessiner: Il éloigne de nous la peur de rater… Après tout ce n’est que du papier et il y a dans la vie tellement d’autres sujets autrement plus grave que de rater un dessin ou une aquarelle !

      Avec mes bien amicales salutations
      Jissé

  2. Bonjour,

    Merci pour votre site que je viens découvrir.
    Je m’intéresse tout récemment à l’op art et forcément au travail de Vasarely.
    Je suis complètement novice en dessin mais j’aimerai beaucoup commencer à dessiner et plus particulièrement de l’art optique.
    Que dois je acheter en matériel pour débuter ?
    Quels modèles pourrais-je prendre pour m’entraîner?

    Merci beaucoup pour votre aide.

    Bien a vous.

    1. Bonjour Gregory,

      Merci beaucoup pour votre visite et votre question.

      Victor Vasarely puis son fils Yvaral et Agam sont des artistes incontestés et incontestables de l’Optical Art qui connu ses heures de gloire dans les “années soixantes” sous la Présidence de Georges Pompidou lui même grand amateur de cet Art novateur basé sur les progressions mathématiques.

      Avez-vous jeté un coup d’œil à mon très court article sur l’Op Art ?

      Je pense que ce type de dessin un peu technique peut très bien convenir à quelqu’un qui débuterait car il est très possible de se faire plaisir avec des trucs simples mais au graphisme sympa…

      Pour débuter je pense par exemple à l’emploi d’un stylo PELIKAN GRAPHOS avec des plumes interchangeables (si ma mémoire est bonne et que je ne fais pas erreur celles qui conviendraient le mieux pour des aplats à l’encre de Chine sont les plumes PELIKAN GRAPHOS de la gamme “T”).

      Apparemment la société a cessé de produire ces stylos plumes MAIS il est possible de trouver des coffrets d’occasion sur eBay ou des sites de matériel de Calligraphie.

      Avec le stylo et quelques plumes il vous faut un petit flacon d’encre de Chine noire et des feuilles de papier d’un grammage suffisant pour supporter l’encrage sans gondoler à partir de 180 gr. comme les blocs A3 BRISTOL de chez CANSON (bloc de 50 feuilles couverture JAUNE).

      Vous pouvez commencer en traçant un simple carré avec une progression =
      1 / 1,5 / 2 / 2,5 / 3 / 3,5 / 4 / 3,5 / 3 / 2,5 / 2 / 1,5 / 1
      Faites cela horizontalement et verticalement puis noircissez une case sur deux, un peu comme l’image que j’ai créée sur l’article en croisant les lignes de mes zèbres.

      Testez en modifiant les écarts entre les lignes puis au fur et à mesure vous pourrez complexifier en ajoutant des diagonales ou en mettant en perspective des cubes juxtaposés les uns à coté des autres.

      Gardez à l’esprit que tout cela doit rester LUDIQUE, vous devez avoir du “FUN” car si cela ne vous amuse pas ou ne vous passionne pas vous allez vite vous lasser à noircir des petites cases.

      I hope it will help… HAVE FUN… AMUSEZ VOUS MON AMI !

      Bien amicales et artistiques salutations
      Jissé

      1. Merci mille fois pour votre retour
        Je vais acquérir le matériel que vous m’avez conseillé, lire votre article sur Op Art et essayer de faire l’exercice conseillé.

        Encore merci pour votre aide.

        Je ne manquerai pas de vous tenir informé et biensur de continuer à visiter votre site.

        Très bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com