Si ce n’est déjà fait, je t’invite à lire comment dessiner une tête de bébé qui complète utilement cet article. Sur la largeur, tout visage peut se découper en cinq (5) zones d’égales dimensions (lignes verticales jaunes), la largeur d’un œil servant de référence. La distance qui sépare les deux yeux est égale à la largeur d’un œil.

La hauteur, quant à elle, se divise en 3 parts égales (lignes horizontales rouges). La première partie va du menton jusqu’au dessous du nez, la seconde partie va du dessous du nez jusqu’au dessus des sourcils, la troisième partie concerne le front et la ligne des cheveux. La zone médiane du visage peut à son tour être subdivisée en 3 parties égales (lignes bleues claires). La ligne qui passe par le premier tiers supérieur est ligne qui passe par le coin des yeux. La longueur du nez est donc égale au deux tiers de cette zone médiane.

La zone qui va du dessous du nez au menton peut à son tour être divisée en 3 portions égales. La première ligne (bleue claire) passe par la commissure des lèvres – les coins de la bouche. Enfin la hauteur d’une oreille va du dessous du nez jusqu’à la ligne des yeux. En joignant le point médian situé sur la ligne séparative entre la lèvre supérieure et la lèvre inférieure de la bouche avec les ailes du nez, on trace deux lignes (noires) qui passent par les coins extérieurs des yeux. En poursuivant ces deux lignes nous obtenons la fin des sourcils.

La photographie du modèle est prise légèrement de biais ce qui explique les petits décalages qui existent entre mes explications et l’image de l’illustration. Un dernier point pour t’aider à construire et dessiner un visage consiste à tracer un carré dont l’arrête au sommet passe par la ligne au dessus des sourcils, les cotés latéraux passent par le coin extérieur des yeux et l’arrête à la base du carré passe par la ligne séparative des lèvres supérieure et inférieure.

Voilà, il ne te reste plus qu’à dessiner une fois, deux fois, dix fois ce portrait avec les lignes de proportions que je te donne pour mémoriser la construction d’un visage. Tu pourras ensuite t’aider de cet “automatisme” pour tracer n’importe quel portrait, celui d’une femme ou d’un homme, celui d’un ami, d’un proche ou d’un membre de ta famille. Débarrassé de la peur de te tromper dans les proportions tu pourras ainsi plus facilement t’attacher à la ressemblance en observant ton modèle avec une bienveillante attention. Rappelle toi, l’empathie pour ton sujet est la clef de la réussite de ton dessin.

Alors, es tu prêt à réaliser ton premier portrait ? et pourquoi pas ton autoportrait ? Après tout tu es sûr qu’il ne pourra pas s’échapper lorsque tu le dessinera… Alors hop: J’attends ton portrait !


5 siècles de portraits féminins dans l’Art occidental par Philip Scott Johnson

Print Friendly, PDF & Email
Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by wp-copyrightpro.com

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish