Bonjour ami(e)s,

Il est un sujet presque tabou – tant il touche à l’intime – dont nous ne parlons que très peu entre artistes qui est celui de la santé et créativité. En fait, elles sont les deux faces d’une même médaille tant elles sont indissolublement liées l’une à l’autre. Dans un autre article j’ai évoqué les bienfaits sur la santé de la création artistique (Soigne toi avec le dessin), j’ai déjà parlé de mon infarctus, de mes problèmes d’hypertension artérielle et tout cela résulte plus ou moins d’une autre “maladie” qui est l’apnée du sommeil. Aujourd’hui je suis traité et cela va très bien merci mais pendant de très longues années j’ai négligé ma santé.

L’apnée se traduit par un arrêt de la respiration pendant le sommeil sur un laps de temps plus ou moins prolongé. Je cessais de respirer pendant plus de 17 secondes (je suis même allé jusquà plus de 20 secondes consécutives) par minute. Soit un tiers de la nuit où je ne respirais plus… le coeur, le cerveaux et tous les organes vitaux en souffrent et je me réveillais le matin encore plus fatigué que la veille au soir… Un autre phénomène déplaisant pour la personne qui partage vos nuits à pour nom le ronflement… Comprends bien que lorsque tu restes presque vingt secondes sans respirer tu te trouves “au fond de la piscine” et que la seule et unique solution pour ne pas te noyer est de refaire surface pour prendre une grande aspiration d’air…. ce qui ne peut se faire que bruyamment. Les trompettes de Jéricho faisaient probablement moins de bruit que mes ronflements dûs à ce problème d’apnée. Consternant je le reconnais un peu trop tard…

MAIS POURQUOI DIABLE JEAN-CLAUDE PARLE DE RONFLEMENTS ?

“Je m’en fou totalement” penses tu et je te comprends pour être passé par là MAIS peut être es-tu dans la même situation et que tu ignores la gravité de ce mal…. Outre le fait que les ronflements peuvent ruiner ta relation de couple… (pour moi c’est fait) c’est la partie visible de l’iceberg qui devrait t’inciter à consulter rapidement un médecin O.R.L. (otorhinolaryngologiste) pour être fixé sur ton sort et savoir si ta pathologie relève d’un traitement spécifique. L’apnée peut en effet avoir des conséquence dramatiques comme les AVC, crise cardiaque, hyper tension artérielle, voire même rupture d’anévrisme (risques de mort subite et brutale). Mon père en est mort à 63 ans et j’ai failli suivre la même route que lui…

Qu’est ce qui a déclenché le besoin d’écrire sur ce sujet ce matin? Une très récente discussion – il y a 48 heures – avec un ami Artiste peintre qui me disait ses difficultés à créer face à son chevalet tant il se sentait parfois vide, fatigué, épuisé avec un manque de motivation…. Cette solitude devant la toile ou la feuille de papier blanc j’ai connu, et je connais encore, mais je n’ai plus cet état de grande fatigue et d’épuisement caractéristique lié à l’anée du sommeil. Oui si je traîne devant l’écran de mon ordinateur jusqu’à une heure du matin, le lendemain au réveil je suis en petite forme mais rien à voir – vraiment – avec la fatigue qui était mienne avant d’être appareillé.

Qu’est que la créativité ? C’est “fourmiller” d’idées…. l’image parle d’elles mêmes les fourmis s’agitent en tous sens quand on les titille avec un brin d’herbe. Sous une sollicitation extérieure comme une lecture, la visite d’une exposition, l’écoute d’un musique, un artiste (ou un auteur) se met à penser à son prochain dessin, son prochain tableau, son prochain sujet de roman: Ses idées tournent en tous sens. Dans un autre article je parle de comment réveiller sa créativité, je t’invite à t’y reporter… Bien évidemment lorsque l’on est épuisé, comme c’est le cas avec l’apnée du sommeil, la créativité n’est pas au rendez-vous. Il est donc impératif de bien reposer son cerveau pour que celui ci puisse “tourner à plein régime” en phase de création. L’article sur la stimulation de la créativité étant suffisamment long je n’y reviens pas ici.

Mieux vaut prévenir que guérir. Le traitement de l’apnée répond tout à la fois à la guérison et à la prévention puisque souvent bien des risques inérants à ce dysfonctionnement se trouvent réduits. Sous traitement fortement dosé contre l’hypertension artérielle j’enregistrais encore une tension qui pouvait grimper en cas de stress à plus de 21 = ALERTE – DANGER !!! Il faut savoir qu’avec de tels chiffres le cerveau subit des lésions qui peuvent entrainer une accélération de la dégénrescence des facultés cognitives qui se traduit par des pertes de mémoire (azeilhmer, démence)… Après mon appareillage cette hypertension artérielle est redescendue vers des chiffres plus “raisonnables” même si – pour bien faire – il me faudrait reprendre les exercice de méditation de ma jeunesse pour obtenir des chiffres normaux.

Mon ami(e) j’espère que tu as entendu et compris ce message. Ne néglige pas ta santé et surtout tu dois prendre soin de ton sommeil réparateur. C’est à ce prix que tes facultés créatives vont pouvoir pleinement et librement s’exprimer. Le cerveau est un mécanisme de précision, c’est une horloge, un bijou mais il peut aussi devenir un sujet de préoccupation si le mécanisme de précision se dérègle… Si la personne qui partage ton lit ronfle je comprends que cela t’énerve mais outre le fait que cette nuisance sonore t’importune elle est un signal d’alarme pour dire qu’il faut que le ronfleur aille rapidement consulter afin de régler ce problème. Tous les deux vous y gagnerez en qualité de sommeil, sois-en assuré(e) et lui (elle) aura peut-être sauvé sa vie grâce à cela.

Un dernier point, si tu as une bonne complémentaire santé, cela ne te coûtera rien car la prise en charge est totale. Si tu es inscrit(e) à la Maison des Artistes je te conseille de souscrire à leur offre de couverture santé PLASTICIA. Pour un complément d’information consulte leur page.

Print Friendly, PDF & Email
Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by wp-copyrightpro.com

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish