Pourquoi un tel titre ? Loin de moi l’idée de parler « d’artistes au rabais » mais aujourd’hui je veux parler d’une offre de produits artistiques à très petits prix. Le moins cher, qu’en de nombreuses années, il m’ait été donné de découvrir à ce jour.

Je fais – comme beaucoup de nos concitoyens – mes courses dans un hypermarché voisin faute de petits commerces de proximité. Je sais, la présence de ces géants de la grande distribution a laminé les petits commerçants, et ceci est la résultante de cela. Le succès des uns a fait la faillite des autres. Dont acte.

J’ai souvenir de la petite épicerie ou de la boulangerie, dans lesquelles ma grand-mère m’envoyait rapporter qui une baguette, qui une douzaine d’œufs. Mais j’ai vieilli, ma chère grand-mère n’est plus de ce monde et la boulangerie et l’épicerie ont disparues. C’était une autre époque, celle où les contacts humains ne se faisaient pas derrière un écran de smartphone ou d’ordinateur, mais dans la vie de tous les jours, en allant faire ses courses à l’épicerie du coin, tout simplement.

Or donc, lundi, en allant remplir mon frigo, je tombe en arrêt sur un petit ilot de produits artistiques, jusque-là rien d’extraordinaire mais ce qui me laisse perplexe ce sont les prix affichés :

  • 9,90 euros pour un chevalet de campagne pliable et sa housse nylon,
  • 12 euros pour une mini palette aquarelle,
  • 24,99 euros pour un coffret en bois de 168 pièces.

C’EST FOU !!! D’autant qu’en passant en caisse j’ai finalement payé 7,49 euros pour le chevalet affiché 9,90 euros… Encore plus fou !

Là, j’ouvre une parenthèse – JE NE SUIS PAS SPONSORISÉ – pour la rédaction de mes articles, tout est acheté avec mes deniers personnels, et je suis libre de critiquer ou d’apprécier à ma guise les produits testés dans mes articles. Je referme la parenthèse.

Je n’ai pas acheté la petite palette d’aquarelles, peut-être une autre fois, ou pas…

Voyons de plus près ces achats. A ce prix-là c’est forcément du « made in China » avec les réticences qui s’accompagnent : fabrication « peu éthique » avec une main d’œuvre sous payée, matériaux de piètre qualité, ce qui n’est pas faux mais nécessite d’être nuancé.

La qualité ne dépend pas de l’endroit de sa fabrication mais du coût que nous sommes prêt à investir dans un produit. Nombre de produits de « marque » sont fabriqués « là-bas » mais comme ils se vendent chers (car ce sont des marques réputées) les produits sont de qualité et personne ne vient s’en plaindre.

A contrario, qui va se plaindre qu’un chevalet portable payé moins de 7,50 euros n’est pas un produit « haut de gamme » ? Là encore, personne !

LE CHEVALET :

Son poids « plume » (900 gr.) et sa housse de transport en font le compagnon idéal pour les randonnées picturales dans la campagne Française ou les « urban sketchers » de nos banlieues.

Outre son prix minuscule et son petit poids, sa facilité de mise en œuvre (même sans mode d’emploi) sont des atouts majeurs qui plaident en sa faveur.

Sa hauteur varie entre 52 cm. qui en fait un chevalet de table et 162 cm. pour une taille maxi de châssis de 80 cm. de haut donc valable pour des châssis jusqu’aux formats 20 F, 20 P ou 20 M. ce qui est fort honorable.

L’avantage de son faible poids se transforme vite en inconvénient dans la nature où le peintre et son matériel sont soumis aux aléas du temps. Que le vent se mette à souffler un peu, et le chevalet (parce que muni de 3 pieds donc moins stable) sera vite « désarçonné » pour se retrouver les « 4 fers en l’air ».

Une astuce pour éviter au chevalet d’être trop facilement renversé par le vent est de se servir de sa housse de transport comme d’un « lest », en y plaçant quelques gros cailloux pour faire contrepoids en l’accrochant entre les 3 pieds du chevalet. En faisant cela on abaisse le centre de gravité de l’ensemble qui devient plus stable au vent.

Autre bon point, le chevalet est muni de patins orientables qui permettent de s’adapter aux configurations d’un terrain « accidenté ». Ce genre de petit détail pratique n’existe pas toujours sur des produits nettement plus onéreux. Bravo !

Quelle peut-être la durabilité de ce matériel ? Difficile à juger mais pour un usage fréquent, je soupçonne les articulations en plastique d’être fragiles et sujettes à s’user plus rapidement si elles sont trop fréquemment sollicitées. Reste que pour le prix tout cela demeure très correcte et même imbattable : Si c’était à refaire, j’achèterais sans hésiter. Donc bon achat, je valide !

LE COFFRET EN BOIS :

Il a le mérite d’exister pour moins de 25 euros. Si tu te rappelles j’avais déjà traité d’un coffret dans le même esprit vendu chez Lidl (https://apprenez-a-dessiner.com/un-coffret-a-dessin-et-peinture-pas-cher/) pour moins de 40 euros. Ici Carrefour a copié son challenger en offrant un produit comparable mais nettement moins cher, toutefois la qualité de l’ensemble est aussi plus « cheap » que le coffret de chez Lidl qui lui est de meilleure qualité.

Dimensions du coffret = 45 cm. (long) x 31 cm. (large) x 10 cm. (haut).

Il comprend :

  • 34 crayons de couleurs (plateau supérieur)
  • 36 crayons aquarellables (plateau inférieur)
  • 54 crayons pastels
  • 2 crayons graphite noir 2B et 4B (comme chez Lidl)
  • 1 mini taille crayon en plastique (avec réservoir)
  • 1 gomme « mie de pain » (Ma note = 4 sur 10 en étant généreux)
  • 4 pinceaux (No 2, 4, 6 et 8)
  • 12 tubes 12 ml de peinture aquarelle
  • 12 tubes 12 ml de peinture à l’huile
  • 12 tubes 12 ml de peinture acrylique

Là encore il ne va pas falloir chercher une qualité « professionnelle » dans ces produits bon marché. L’avantage essentielle réside dans le coffret en bois dans lequel il sera ensuite facile de remplacer les produits de piètre qualité par des produits de marque (Winsor & Newton, Faber Castell, Sennelier, Daler Rowney, etc…).

Les crayons ne sont pas « marqués » (aucune inscription), la seule façon de distinguer les crayons de couleurs des crayons aquarellables réside dans la couleur du corps du crayon :

  • Corps du crayon de couleur blanche = crayon aquarellable
  • Corps du crayon de couleur noire = crayon de couleur

Faut-il se précipiter pour l’acheter ? C’est à toi de voir… Cette offre sera-t-elle renouvelée ou prolongée dans le temps ? Aucune idée mais que risques tu à l’acheter pour 25 euros ? 25 euros soit 2 paquets et demi de cigarettes… C’est dans le cas présent moins dangereux pour ta santé sauf à inhaler ou ingurgiter le contenu des tubes ce que je ne te conseille pas de faire sauf à vouloir fréquenter les couloirs saturés des urgences !

Et toujours la précaution d’usage – lorsque tu peints avec des acryliques, mets des vêtements qui ne craignent pas les taches – car bien que diluables à l’eau, les peintures acryliques « polymérisent » en séchant et deviennent ainsi totalement insolubles. Les taches d’acryliques ne disparaissent pas facilement (sauf à user les fibres du linge en le fragilisant).

TEST DES CRAYONS AQUARELLABLES

Je me suis amusé à faire un petit croquis d’un petit chien dont l’image a été trouvée sur https://www.pexels.com/fr-fr/chercher/dog/ (photographie de Steshka Willems).

Remarque : Les crayons n’étant pas identifiés, il sera très difficile de les remplacer lorsqu’ils seront usés. Est-ce grave ? Non aucune importance puisqu’ils pourront être très avantageusement remplacés par des crayons de marque.

Plus que véritablement aquarellable je dirais que les crayons de la boite d’artiste « Carrefour » sont « légèrement diluables » à l’eau, mais évidemment cela n’a strictement rien à voir avec les aquarelles de chez Sennelier ou Winsor & Newton pour ne citer que ces deux-là : On ne peut pas rouler en Porsche pour le prix d’une trottinette électrique !

A noter que les crayons de couleurs ordinaires sont aussi très légèrement diluables à l’eau (mais moins que leurs homologues dit aquarellables).

Après être resté longtemps (plusieurs mois) sans peindre ni dessiner, le fait de ce petit test, ainsi que d’avoir vu ma nièce se remettre au dessin m’a incité à reprendre le chemin des écoliers avec crayons, gomme et pinceaux.

Au bout d’une cinquantaine de minutes (environ) je me suis retrouvé avec le portrait aux crayons aquarellables de ce petit chien.

J’ai joué le jeu jusqu’au bout en utilisant les pinceaux du coffret, il ne restait plus qu’à les tremper dans l’eau et les « promener » sur mon crayonné pour fondre les couleurs ensemble et obtenir un effet aquarellé.

Le résultat sans être transcendant est suffisamment intéressant pour pouvoir vous recommander d’acheter ce petit matériel pour débuter car il servira tout aussi bien à vos premiers essais que pour les travaux artistiques et scolaires de vos enfants.

Ici s’achève ce petit test des quelques produits artistiques vendu dans mon hyper. Si cet article t’a intéressé, je t’invite à le partager autour de toi, auprès de tes amis avant que nous nous retrouvions prochainement pour un nouvel article.

Visits: 187

2 thoughts on “Artiste “low cost”

    1. Coucou Miss,

      Merci beaucoup c’est très gentil.

      Cet article n’est pas parfait mais il a le mérite d’exister surtout après une longue période de silence. Idem pour le dessin du petit chien qui est le premier après des mois sans toucher un crayon. Certains appellent cela la “traversée du désert” dont les causes peuvent être multiples et de ce fait différentes pour chacun.

      En fait qu’importe la cause puisque l’important c’est le redémarrage. Content de voir que tu reprends aussi les croquis et la belle aventure des “yeuxdenfant” sur Instagram (https://www.instagram.com/lesyeuxdenfant/)

      Merci de ta visite et ton commentaire.

      JC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Alert: Ce contenu est protégé !!