A l’invitation d’Emmanuel du blog « les-dessins-animes.fr » aujourd’hui je vais te donner mes 3 meilleurs conseils pour bien débuter en dessin. En tant qu’aficionados de dessins animés tu connais sans aucun doute ce cher « Bob l’éponge » (sponge Bob) alors imite le…

      • Mon premier conseil : Sois une éponge !
    sponge bob photo
    Photo by the Original Muddog

    Le principe de fonctionnement d’une éponge c’est d’absorber le liquide dans lequel l’éponge est plongée. Fais de ce principe ton mode de pensée, ton mode de vie et ton mode d’expression. Plonge-toi dans la lecture de livres d’Art, ou d’ouvrages sur le dessin et absorbe le maximum d’images, avec tes yeux, avec ton cœur et ton cerveau. Dévore les livres d’Art, fréquente les musées, courre les galeries et les expos, regarde des DVD sur la vie des Grands Maîtres de la Peinture, du Dessin, de la BD. Nourris toi de leurs exemples jusqu’à l’indigestion… De toute cette culture que tu vas absorber il va en ressortir quelque chose de positif, quelque chose de grand, quelque chose de beau car tu vas former ton œil et ton esprit aux techniques du dessin. Ensuite il est plus facile d’exercer sa main lorsque le regard est déjà rompu à l’observation. Je l’ai dis et écris mille fois. Le dessin est la conjugaison de trois facteurs ou plutôt l’utilisation harmonieuse de trois outils : l’œil, le cerveau et la main.

    Suivre un stage d’aquarelle ou prendre un cours de dessin répondent parfaitement à cette stratégie de l’éponge. Il s’agit de « stocker » le maximum d’informations sous forme de textes, d’images, d’expériences, d’assister à une démonstration. L’apprentissage du dessin passe nécessairement par cette longue phase d’absorption, puis par une phase de digestion avant que ne vienne la phase d’expression. Pour jouer de la guitare il faut apprendre à lire les tablatures et connaître les accords. De même pour dessiner il faut apprendre la perspective, le dessin au trait et savoir placer les valeurs par exemple. Rien ne nait jamais de rien. Je ne crois pas au talent spontané : Le regard comme la main s’éduquent par le travail qui est basé sur l’observation, la réflexion et la restitution du geste précis. Je sais que beaucoup pense qu’il n’est pas nécessaire de savoir dessiner pour peindre ce qui est une grossière erreur. Ou alors à faire n’importe comment on fait n’importe quoi ! Alors « Bob l’éponge » es-tu prêt à apprendre ?

        • Mon second conseil sera celui-ci : Dessine, dessine encore et toujours.

    Dessine tout ce que tu aimes et surtout tout ce que tu n’aimes pas dessiner car à force de dessiner tu vas finir par aimer le faire et y prendre du plaisir. Tu n’aimes pas les fleurs ? Dessine une rose ou un bouquet. Dessine une, dessine en cent, dessine en mille fleurs. Tu n’aimes pas les paysages ? Dessine un arbre, dessine une forêt, dessine un étang, un lac, une rivière ou une montagne. Tu n’aimes pas la perspective, dessine des maisons, des rues, un pont, une place, une église. Dessine des personnages assis, ou en mouvement. Dessine ton chien, dessine ton chat, ton poisson rouge ou dessine-toi ! Qu’importe le sujet, ce qui compte c’est l’acte de dessiner… C’est ce geste, cent fois répété, qui va te rendre bon en dessin. Le don s’appelle avant tout le travail…

    Si tu aimes les voyages alors fais le tour du monde avec un crayon et un carnet de croquis dans ta besace. Tu voudrais voyager mais tu n’en a pas les moyens. Je connais cela mais cela ne doit pas être un frein ou un empêchement à dessiner la place Saint Marc à Rome ou « Big Ben » à Londres. D’un simple clic de souris tu peux te trouver au pied des pyramides un beau matin et dans l’heure qui suit au bord du Pacifique sur la plage de White Rock en Colombie Britannique dans la banlieue de Vancouver. C’est un endroit que j’aime, où j’ai quelques amis, tout comme j’aime l’Egypte et ses temples mystérieux. Les voyages sont l’occasion de griffonner des croquis sur un petit carnet.

    Imagine, tu es assis à la terrasse d’un café, il fait beau, à la table d’à côté un couple se dispute. Dans une seconde elle va se lever de sa chaise, le gifler et s’en aller… Voilà une occasion à saisir en quelques traits rapides. Ton dessin est maladroit ? Qu’importe tu n’es pas là pour exposer ton travail, mais pour saisir ce bref instant de vie. Mais revenons à Vancouver, un ensemble de totems se dressent majestueux et puissant dans Stanley Park, au loin un petit groupe d’oies sauvages glissent silencieusement à la surface de l’eau. Tu te laisses envahir par un sentiment de paix profonde et de joie intense. Tu es bien. Sors ton carnet de croquis et dessine ce que tu vois, le jogger qui passe devant toi, les oies ou les totems. Une fois encore que ton dessin soit le témoin muet de ta joie d’être ici dans ce lieu magique.

    Comment est-ce possible ? « Google Street View » est ton meilleur agent de voyage : Lance « Google maps », tape une adresse où tu veux te rendre et place le petit bonhomme jaune (près de la légende de la carte) sur le plan. En anglais on dit « drag and drop it » soit glisser et déposer en français. Et voilà le miracle qui opère en te propulsant instantanément dans une « autre dimension »… Si tu as une TV grand écran connectée c’est encore plus « réaliste » : Je devine qu’un jour futur (dans 20 ans ?) ces images seront vue en live… Ainsi tu peux noircir des carnets de croquis de voyage, si c’est ce qui te plait, tout en préparant ton prochain séjour à l’étranger.

        • Troisième conseil : Ne reste pas isolé.

    L’isolement est à la fois ton meilleur ami et ton pire ennemi. Il est ton ami lorsque tu as besoin de calme et de tranquillité pour dessiner. Il est en effet difficile de dessiner lorsque des gens s’agitent en tous sens autour de toi, rient ou parlent fort, font du bruit… Penses-tu parvenir à dessiner sereinement sur les gradins du stade de France pendant la coupe du monde de football ? Tu réalises le stress ? Allumes ta TV et la radio à fond et écoute de la musique sur ton lecteur MP3 avec un casque sur les oreilles… Pour moi c’est impossible de dessiner dans ces conditions mais j’ai un ami qui aime peindre avec le Trouvère ou Aïda de Verdi en fond sonore. Pourquoi pas ? Mais pourtant si le calme me semble indispensable pour dessiner il me semble crucial de ne pas s’isoler en restant seul dans son coin. Il est important qu’un regard neuf (et bienveillant j’insiste sur ce point) se pose sur ton travail. Ne te compare pas aux autres car chacun à sa perception et son parcours qui est unique pour chacun de nous. Mon parcours aux Beaux-Arts et comme architecte n’est pas ton parcours de vie donc nos expériences diffèrent et pourtant le dessin nous réunis. Un bloc de papier et un crayon suffisent à notre bonheur, comme chante l’ami Balou dans le Livre de la Jungle de Walt Disney, « il en faut peu pour être heureux !».

    Lorsque tu montres ton travail pense bien que tout le monde ne va pas le voir avec tes yeux… Certains seront tendres avec toi (tes amis, ta famille) alors que d’autres vont être rugueux et tranchants. C’est ta vie d’artiste qui commence, prépare toi au coup de cœur et au coup de gueule et les « grandes gueules » sont toujours celles que l’on entend le plus fort… Lorsque je parle des « grandes gueules » je ne parle pas de l’excellent album de caricatures de Morchoisne, Ricord et Mulatier mais de tous ceux qui vont prendre un malin plaisir à te « massacrer » sur internet.

    Si le web n’était peuplé que de « gentils » cela se saurait, il n’y a pas non plus que des « malveillants »… Il faut de tout pour faire un monde ! Il faut simplement être prêt de temps en temps à se prendre une claque… La claque je la prends souvent avec tous les superbes dessins que je vois passer çà et là sur la toile… Toutefois il y a une plus grande proportion de dessins moyens que d’excellents dessins mais certains artistes laissent une empreinte indélébile et sont de véritables sources d’inspirations. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à sortir de sa tour d’ivoire et montrer ce que l’on fait sur la toile et dans la « vraie vie » en exposant dans des salons locaux. Renseigne-toi auprès de ta mairie pour avoir le calendrier des expositions prévues sur ta commune et les communes avoisinantes.

        • En Bonus mon conseil cadeau : Fais-toi plaisir!

    happiness photo

    On ne réussit rien de bien dans la souffrance permanente. Dessiner c’est avant tout prendre du plaisir. Tant mieux si celui-ci est partagé avec d’autres autour de soi. DESSINER HEUREUX est le secret d’un « beau » dessin. Installe toi bien sur ton siège préféré dans ta pièce préférée. Ecoute de la musique si cela te rend joyeux, choisi enfin un sujet qui te plaise. Tu aimes les oiseaux ? Cherche et trouve des photos de passereaux ou de moineaux… Oui je t’entends venir… « Jissé tu me dis de dessiner ce que j’aime et le paragraphe précédent tu me dis tout le contraire et de dessiner ce que je n’aime pas ? Tu te moques de moi ou tu dis n’importe quoi »… Pas du tout, bien au contraire. Le bonheur est une habitude liée à une attitude positive dans la vie. On décide d’être heureux malgré – ou à cause des circonstances qui nous entourent. Si je commence par dessiner ce que j’ai envie, ce qui me plait mon mental va être « au beau fixe », c’est alors le meilleur moyen d’aborder un sujet qui d’ordinaire me rebute car mon mental est dans de bonnes dispositions et non pas dans une attitude de refus et de critique systématique. C’est l’attitude mentale qui va faire la différence. Ta main, et tes yeux ne changent pas, mais ton cerveau n’est plus tout à fait le même… Il est dopé à la « dopamine et la sérotonine » qui vont faire que l’on prend du plaisir à faire une action comme écouter de la musique, peindre ou dessiner.

    Penses-tu que ces trois conseils puissent t’aider à progresser en dessin ? Je l’espère, c’est pour cela que j’ai accepté de participer à l’opération « articles en folie » sur le thème « vos trois meilleurs conseils pour bien débuter en dessin ». Cet événement est organisé par le blog https://les-dessins-animes.fr. Merci de cliquer sur « j’aime » si tu as aimé cet article.

  • Pour compléter cet article tu peux aussi lire 10 trucs pour mieux dessiner

  • Si cet article te plait, merci de le partager autour de toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish