Bonjour,

Aujourd’hui je vais brièvement te raconter un peu de ma vie et comment apprendre l’Anglais avec le dessin. Tu sais que j’ai exercé la profession d’Architecte, j’en ai déjà parlé sur ce blog mais j’ai aussi enseigné l’Anglais aux très jeunes enfants pendant deux ou trois ans en tant qu’animateur dans une association nommée “la Mini-School” (d’Epinay-sur-Orge). J’y ai eu ma propre nièce comme élève. L’idée est d’apprendre “la langue de Shakespeare” sous la forme de jeux, de comptines, de petites chansons et cela dès le plus jeune âge. Le jeu reste la meilleure approche possible pour l’apprentissage d’une langue car elle démystifie l’enseignement et gomme les aspects “rébarbatifs” de la transmission des connaissances. C’est aussi une façon de s’affranchir de la barrière de l’enseignant (le sachant) et de l’enseigné (l’apprenant) pour ramener tout le monde au niveau de joueurs participant au même jeu. Nous sommes alors dans l’échange.

Cette expérience si elle fut peu lucrative fut cependant humainement enrichissante. Elle m’a permis de reprendre pied avec le monde réel que j’avais quitté en abandonnant l’Architecture suite à une dépression due à la disparition soudaine et brutale de mon père foudroyé par une rupture d’anévrisme. Cette mort subite m’avait volé les moments de complicité avec mon père, tous ces petits moments du quotidien comme les sorties aux restaurants, dans les musées, regarder ensemble un film à la TV, parler politique, bricoler ou jardiner, bref tout ce qui fait la vie. Je n’avais que peu d’amis car j’étais extrêmement timide (voire maladivement timide) et cette disparition m’a fait m’enfermer sur moi-même, me recroqueviller, me rendre invisible aux yeux du monde. J’y ai tellement bien réussi que j’avais échappé à mon propre regard: Je n’existais plus !

Les deux ou trois ans de Mini-School ont donc été pour moi salutaires et m’ont fait sortir de ma timidité. Le regard que les autres adultes portent sur moi m’indiffère un peu de sorte qu’au milieu des enfants je n’étais pas un adulte mais un enfant jouant avec les enfants. Un enfant est spontané, il ne te juge pas, il t’aime ou il ne t’aime pas, c’est simple. J’aimais – j’aime – les enfants et ils me le rendaient bien. Peu à peu je me suis ainsi débarrassé de ma carapace, le masque de clown triste est tombé et j’ai repris goût aux contacts humains ce qui m’a permis ensuite d’enseigner le dessin aux adultes au cours des stages d’aquarelle prodigués aux cotés de mon amie Maryse De May ou aussi de mes propres élèves.

Comme je suis d’un caractère indépendant, pendant la Mini-School j’avais aussi passé un agrément avec l’Education Nationale pour apprendre l’Anglais aux enfants des écoles élémentaires. Une circulaire ministérielle obligeait les écoles primaires à l’apprentissage des langues mais les enseignants manquaient pour remplir cette importante “mission” et tout naturellement le “mammouth” s’était tourné vers des “collaborateurs” extérieurs dont je faisais partie. Mon passage à l’Education Nationale n’a pas duré plus de quelques semaines. Dès que l’inspecteur d’Académie est passé pour me donner ses directives – alors que ce monsieur ne parlait aucune langue étrangère – mon sang n’a fait qu’un tour et “ma tête de cochon” à pris le dessus pour claquer la porte au grand regret des “collègues enseignants” de l’Ecole Léon Blum de Brétigny-sur-Orge qui avaient apprécié mon très court passage chez eux. Je les en remercie encore aujourd’hui et je les salue.

Lorsque la principale interrogation des “administratifs de l’Education Nationale” se résume à cette phrase” Monsieur Brault “connaissez-vous bien la circulaire XYZ?…”. Cela me fout en colère !!!! Mon Dieu, comme si cela importe de connaître les “souhaits” d’un ministre de passage pour bien parler une langue étrangère comme l’Anglais… “Relax Max”, on respire un grand coup, on oublie les directives de l’administration ET ON S’AMUSE car nous n’apprenons bien que ce que nous aimons et – avant tout – nous aimons ce qui nous plait, ce qui nous attire, ce qui nous captive ou ce qui nous amuse… pas ce qui nous rebute et nous ennuie. Tenez vous le pour dit gens de l’Education Nationale (je ne parle pas ici des enseignants mais des bureaucrates du Ministère qui pondent des circulaires idiotes causes d’échecs scolaires à répétitions et du découragement de bien des profs…). Belle réussite des Ministres successifs quand des jeunes enfants ne maitrisent pas l’orthographe, ni la lecture, ne savent plus leurs tables de multiplication, bref n’ont pas acquis les bases indispensables pour aborder sereinement la suite de leurs études. Mais je m’égare et j’en reviens au dessin.

– “Jissé en quoi le dessin aide t’il à l’apprentissage des langues ?

Tout simplement parce qu’il facilite la mémorisation des mots. La meilleure façon de mémoriser quelque chose est d’y faire participer le maximum de nos sens. Tu sais comme moi que nous en avons cinq, à savoir LA VUE, L’ODORAT, LE GOUT, L’OUÏE, et LE TOUCHER. L’apprentissage passe d’abord par l’ouïe puisque nous écoutons, nous disons – en répétant les mots pour en saisir la prononciation – et par la vue avec la lecture. Mais c’est précisément parce que le dessin fait également appel à la vue et au toucher avec l’utilisation du crayon, que pour cette raison, il est une aide efficace en faisant dessiner les mots (aux enfants ou aux adultes) pour les assimiler plus facilement !

Alors tu veux faire des progrès en Anglais ? DESSINE !!! Il ne s’agit pas de faire de beaux dessins mais de te faire plaisir. Regarde mes dessins qui illustrent ce texte, ils sont très loin de mes copies de Vinci ou Franz Hals, ou encore de Vermeer et de David, mais qu’importe car tel ne fut pas leur but. Il ne s’agissait pas de faire un chef d’oeuvre mais juste d’amuser… pour associer l’idée de plaisir et de FUN à la langue Anglaise. Est-ce efficace ? Ce que je peux te dire c’est que ma nièce à vécue quelques mois en Nouvelle Zélande and she can speak English better than I do !!! De toute façon je ne te dis pas de me croire sur parole mais de tester par toi-même et voir si cela fonctionne pour Toi… Voilà reste simple dans tes dessins il n’en seront que plus efficaces: HAVE FUN MY FRIEND AND TAKE IT EASY !!! See You soon for a new topic 😉


Si cet article te plait n’hésite pas à le partager autour de toi. Merci

2 thoughts on “Comment apprendre l’Anglais avec le Dessin

  1. Bonjour, J’ai trouvé votre article très intéressant et j’ai senti que nous avions des points communs : moi aussi j’ai été “intervenant extérieur” pour l’éducation nationale en tant que professeur d’anglais pendant mes études reprises à l’âge de 38 ans !
    Moi aussi, j’aime dessiner et peindre ; je suis dans un atelier de peinture et entre amis, nous peignons une fois par semaine et j’adore !
    J’ai créé une école d’anglais “LES MOTS POUR LE DIRE” au Bouscat (près de Bordeaux) et j’enseigne donc l’anglais à des enfants (à partir de 2 ans 1/2) et toute leur scolarité. Je propose également des cours aux adultes.
    J’avais pensé lier mes 2 passions mais je ne l’ai jamais fait par manque de temps… mais j’ai rencontré une enseignante en anglais qui propose cela des cours anglais-dessin ; c’est pourquoi votre démarche m’a plu !
    L’avez-vous exercé cette méthode ? J’aimerais en discuter avec vous. Merci. Isabelle

    1. Bonjour Isabelle,

      Merci pour votre question et votre commentaire.

      Comme je l’explique dans mon article (que je viens de relire pour vous répondre) j’exerçais comme animateur dans une Mini-School ce qui signifie qu’il existe un programme très “cadré” avec un matériel pédagogique excellent incluant un magazine illustré en couleur contenant des jeux et des histoires à lire, des jeux de cartes qui servent de support à des questions (what color is it ? who is she ? Is this a cat ? etc…) et des cassettes des chansons enfantines qu’apprennent tous les petits Anglais.

      J’y avais ajouté quelques documents à ma sauce avec mes petits dessins. Là où très vite il y a eu rupture c’est avec l’Education Nationale qui n’avait pour principale préoccupation (pour ne pas dire unique…) que soit connues et appliquées les circulaires et directives du Ministère. Evidemment ma nature rebelle à la hiérarchie – surtout quant elle est stupide – m’a vite fait claquer la porte de l’Ecole Publique !

      Un autre “dada” de l’Ecole de la République c’est l’égalitarisme ce qui pour moi est un “non sens” absolu pour ne pas employer un autre mot plus trivial… Il faut au contraire développer les capacités de chaque enfant selon leurs propres créativités et richesses personnelles. Personne n’est l’égale de personne en ce sens que nous avons tous des expériences de vie différentes, des talents différents : Je ne joue pas de musique alors que mon frère est musicien et compositeur mais lui ne dessine pas ! Nous sommes donc différents, lui et moi, même si nous nous ressemblons et avons reçus la même éducation !

      Et vous Isabelle possédez sans aucun doute des talents que ni mon frère ou moi n’avons. Ma sœur pratique les langues étrangères mieux que ses deux frères… Mais s’il fallait être tous égaux en toute chose alors je doute que nous serions tous doués dans toutes ces disciplines très différentes. On ne peut être bon en tout sauf quelques rares petits génies donc vive la différence à l’école !

      Puis après ce très court passage à l’Education Nationale, j’ai continué encore une année avec la Mini-School qui elle n’impose pas de carcan administratif pesant (mais n’est pas très rémunératrice) avant de décrocher en faveur de l’écriture, du dessin et de la peinture.

      Je n’ai donc pas poussé plus avant l’expérience de mêler dessin et apprentissage d’une langue mais je suis persuadé que la méthode est bonne et je vous invite à poursuivre dans ce sens si cela vous plait car les résultats ne pourront qu’être enrichissants pour les enfants et vous même. Bonne chance à votre école d’Anglais: I wish You all the Best for it !

      Amicales salutations
      Jissé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d blogueurs aiment cette page :