Les cartoons et la BD tu aimes ? Ils ont bercé mon enfance et j’ai pratiquement appris à lire avec Tintin au Congo qui fut mon premier livre de Bandes Dessinées, donc aujourd’hui je vais te montrer comment créer un personnage de cartoon.

L’idée que je te propose est simple : C’est de travailler sur un petit carnet de croquis dans lequel tu griffonnes tout ce qui te passe par la tête et cela en imaginant des personnages à partir de formes géométriques simples comme le cercle, l’ovale, le triangle, ou même une ampoule électrique. Si tu aimes les cartoons tu connais probablement « Sponge Bob » c’est-à-dire « Bob l’éponge ». Difficile de faire plus simple, UN CARRÉ lui tient lieu de tête et de corps.

D’autres exemples célèbres ? La tête de Tintin pour l’ovale, celle de Bécassine, Félix le Chat ou Tom (de Tom and Jerry) mais c’est aussi la « bedaine » d’Obélix pour le cercle. Comme tu vois avec ces quelques exemples le plus simple est toujours le meilleur car simplicité rime avec efficacité… Les formes les plus simples font partie des couches les plus profondes de la mémoire. Pourquoi ? Parce que dès notre plus jeune âge nous sommes confrontés à des formes simples comme des jeux de cubes ou un ballon, puis peu à peu les formes se complexifient avec les petites voitures, les peluches et plus tard les jeux de construction.

Le cerveau efface les couches superficielles de la mémoire mais il archive les images qui reviennent le plus souvent dans les couches profondes de notre cerveau. C’est logique, si une forme est vue une fois le cerveau juge qu’elle a peu d’importance mais si cette forme est constamment rencontrée tout au long de notre existence alors le cerveau juge qu’il s’agit d’une information importante et la conserve précieusement « dans sa base de données ». Ma mère souffre d’une forme légère d’Alzheimer et peu à peu sa mémoire s’efface mais elle se souvient très bien des comptines enfantines entendues si souvent quand elle était jeune, puis rappelées à chacune des trois naissances de ses enfants (mon frère, ma sœur et moi). Le quotidien est très souvent répétitif et parfois sans grand intérêt de sorte que notre cerveau doit faire le tri dans toutes les informations reçues par nos cinq sens. Les informations importantes sont mémorisées tandis que les autres ne font que passer et sont vite oubliées. La mémoire est sélective et “spacio-temporelle” c’est à dire qu’elle y associe l’espace et le temps. Ainsi quand nous repensons à certaines périodes de notre vie, des images nous reviennent en mémoire et inversement quand nous voyons certaines mages nous nous remémorons des épisodes de notre passé. Cela fonctionne dans les deux sens.

Les formes géométriques simples comme un carré, un cercle, ou un triangle sont des informations très importantes car elles sont les briques de construction de formes plus complexes. Une maison avec un toit à deux pentes c’est tout simplement un carré surmonté d’un triangle. Un empilement de cubes superposés et voilà une tour carrée. Un premier rang de quatre cubes surmonté d’un second rang de deux cubes et c’est la silhouette d’une voiture qui apparaît. Le cerveau pour mémoriser procède par identification et comparaison d’éléments entre eux. C’EST LA BASE DU DESSIN : Observer et comparer ! Tout Cartoon ne fait appel qu’à ces simples actions comme observer, comparer, mélanger, assembler, superposer, et surtout le plus important… s’amuser !!!

Tu peux ainsi t’amuser en combinant ensemble deux figures géométriques comme deux ovales, un cercle et un ovale, un cercle et un triangle, un triangle et un ovale, etc…

Je vais te montrer ce que j’ai fais très rapidement et sans réfléchir (la spontanéité est essentielle dans l’acte de créer ce qui ne signifie pas qu’il faille faire n’importe quoi pour être créatif) à partir de la combinaison de deux figures simples comme le cercle et le triangle.

Trace d’abord un cercle, puis viens juxtaposer un triangle. Le triangle est-il pointe en l’air ? Pointe en bas ? Sur un coté ? A quoi est-ce que cela te fait penser ? Rajoute deux ronds pour les yeux, un autre plus gros pour le nez, esquisse un sourire et voilà un personnage, rajoute lui deux oreilles, quelques cheveux, une moustache, une barbe ou des lunettes et tu tiens ton premier personnage. Imagine que le cercle devienne un carré et te voila avec de nouveaux personnages à la pointe de ton crayon un peu comme “Zorro” dessine un Z à la pointe de son épée. Cela te paraît difficile ou facile ? En tous cas cela reste « FUN », drôle, amusant, plaisant… Ne me dis pas que cet exercice est ennuyeux car c’est impossible !

Crois-tu que des artistes et créateurs de cartoons comme Walt Disney ou Tex Avery s’y sont pris autrement ? Je pense que non… ils ont crayonné à partir de formes simples. Mickey et ses deux grandes oreilles aurait-il existé sans utiliser le cercle ? Et Donald Duck à quelles formes simples peux-tu l’associer ? Voilà un second exercice encore plus facile que le premier puisque cette fois-ci tu ne vas pas créer un personnage en faisant appel à ton imagination mais tu vas prendre des personnages de cartoons que tu aimes et tu vas trouver quelles sont les formes simples auxquelles on peut les associer… Tu veux un exemple ? Je reprends mon cercle et mon triangle pointe en bas… Et regarde ce que je peux trouver… Attention ne te “trumpe” pas de Donald 😉

Voici ci-dessous deux dernières images réalisées il y a bien longtemps. Cela te permet de comprendre la différence qui existe entre l’esquisse, qui est le croquis préparatoire, et la mise au net qui est le dessin qui suit cette première phase. Il peut encore y avoir d’autres étapes suivantes – si ce dessin doit être publié dans la presse – qui seront une mise au net à l’encre sur papier voire même refaire totalement le dessin sur tablette graphique afin de le coloriser en vue de son impression ultérieure.

Le fakir – création 1996 – JC Brault

Si ces exercices te plaisent n’hésite pas à les répéter souvent dans les prochains jours et à partager cet article avec tes ami(e)s qui je n’en doute pas aiment probablement aussi quelques personnages de CARTOON… Alors je te dis à très vite pour un nouvel article !


Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by wp-copyrightpro.com

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish