“Very good drawing but if you think about a scale of values where 0 is the white of the paper and 10 is the darkest black where do You figure your drawing is ? If you put some very dark values you will enrich your drawing as You will enlarge the scale of values… You don’t need that much because , the darkest would be the value the smallest surface it would be…. for instance a dark value in the eyes…. In fact it also depends where You want to put the focal point which is the part of your drawing where you want attract people attention. The focal point is the catching trap for the sight…. Hope not to make any offense with my comment. Anyways as I said previously very good drawing”.

J’ai fais ce court commentaire (dont je donne la traduction en bas de page) sur une page FaceBook “made in USA” fréquentée par des amateurs et des professionnels auprès d’un artiste qui soumettait son dessin à l’appréciation de chacun afin de recueillir des avis et des conseils. Il m’a remercié d’avoir pris le temps de lui donner mon avis. Si tu t’engage sur le chemin escarpé de l’échange et de la transmission de ton savoir sur internet, saches que chacun de tes commentaires va être décortiqué, scrûté et pourra à son tour faire l’objet de critiques positives ou négatives de la part de followers ou de “haters”… C’est la règle du jeu. Alors faut-il ou ne faut-il pas “commenter” les dessins des “copains” ?

  • D’abord le fait d’avoir liké, une fois ou deux, tes dessins ne fera pas de celui (ou celle) qui l’a fait ton ami(e)… ou plutôt tes ami(e)s FaceBook ne sont pas – pour la plus part –  des amis proches à qui tu peux tout dire. Méfie-toi, les vérités ne sont pas toujours bonnes à dire… rarement même. Sache que je pense toujours ce que j’écris ou je dis mais je ne dis pas tout ce que je pense car il est inutile de faire de la peine si la critique (même justifiée) risque de blesser mon interlocuteur (-trice).
  • Observe d’abord sur les réseaux sociaux le groupe dans lequel tu t’adresse, “prends la température du bain dans lequel tu veux plonger“… Y a t’il des rouspéteurs habituels qui font des commentaires systématiquement négatifs sur toutes critiques émises (même lorsque cette critique ne leur est pas destinée). Tu sais ce sont ceux que l’on nomme des “trolls”, ceux là ignore les, ils recherchent la confrontation pour exister… Si tu leur oppose un mutisme total ils iront ailleurs chercher une autre victime “consentente”…
  • Si tu es nouveau dans un groupe ne débute pas ta “carrière” par une critique sauf si elle est positive, mais évite les “c’est beau” si ça ne l’est pas car tu te décridibilise auprès de la grande majorité silencieuse qui si elle ne dit rien n’en pense pas moins.
  • Tourne sept fois tes doigts sur le clavier avant de publier une réponse à une critique et fais de même avant de critiquer quelqu’un… Ta critique est elle justifiée ? Va t’elle aider, celui (ou celle) qui la reçoit, à s’améliorer? Comment réagirais-tu si elle t’étais adressée ? Souviens-toi “ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas que l’on te fasse“. Pense positivement ta critique: Un proverbe Soufi dit “Si ce que tu as à dire n’est pas plus beau que le silence alors ne le dis pas”.
  • Quelle est ta légitimité? Pense en expert dans ton champ de compétence car ce n’est pas “l’autre” qui va être jugé sur ce que tu vas dire ou écrire mais toi. Es-tu sûr de ton jugement ? Vérifie plutôt deux fois qu’une tes sources plutôt que de te fier à ta mémoire. Ne commence jamais ta phrase par “je crois que, il me semble que…”: Une croyance peut toujours être remise en question. Donne un exemple concret de ce que tu avances ou explique le bénéfice que ton interlocuteur va tirer en appliquant ton conseil. Exemple: “Je sais que M… qui est une aquarelliste de renom travaille sur des bloc de papier Arches car ceux ci lui donnent toute satisfaction et lui permettent des retraits et de rouvrir des blancs ce que d’autres papiers ne permettent pas“. Ainsi tu appuies ton argumentaire sur le travail d’un ou d’une experte et tu expliques le bénéfice retiré: Pouvoir rouvrir des blancs à l’aquarelle en technique humide est l’une des difficultés auxquelles les aquarellistes amateurs se trouvent régulièrement confrontés. En même temps tu réponds à une autre question: “Faut-il tendre son papier ?” Les blocs de papier aquarelle parce qu’ils sont collés sur les quatre cotés évitent d’avoir à tendre sa feuille. Donner un expert en exemple coupe court à toute critique: En effet ceux qui savent qui est M penseront “Si M… le fait alors c’est bien, je vais faire comme elle et comme on me le conseille dans le commentaire“… Pourquoi penses-tu qu’autant de monde suit ses stages?
  • Si tes conseils sont utiles tu seras de plus en plus suivi, écouté et reconnu – toi aussi – comme un expert dans ton domaine.. Souviens toi aussi qu’il est long et difficile de se faire une bonne renommée mais qu’il est très facile et très rapide de la perdre…
  • Je m’abstiens de critiquer les oeuvres des uns ou des autres sauf si cela est expressement demandé par l’auteur du dessin.


Maintenant comme promi au début de cet article voici la traduction de mon commentaire dont je ferai un nouveau commentaire pour expliquer le “pourquoi”…

“Très bon dessin mais si tu penses à une échelle de valeurs où le blanc papier vaudrait zéro et le noir le plus intense dix où situerais-tu ton dessin ? Si tu places quelques valeurs foncées tu vas enrichir ton dessin en élargissant ta palette de valuers…. Tu n’as pas besoin d’en mettre beaucoup car plus la valeur est soutenue et plus la surface doit être petite…. par exemple une valeur foncée dans les yeux… En fait cela dépendra aussi où tu souhaites placer le point focal qui est l’endroit sur ton dessin où tu veux retenir l’attention du spectateur. Ce point focal doit être un “piège “pour capturer regard”… J’espère ne pas t’avoir vexé avec mon commentaire. De toute façon comme je l’ai dis au début de mon commentaire, c’est un très bon dessin”.

  1. Commentaire du commentaire: Je commence par une affirmation positive en faisant un compliment sur la qualité de son dessin (qui était un beau portrait). Je le dis comme je le pense. Si ce que je dis au début est vrai, la suite de mon propos a plus de chance d’être perçue comme vrai aussi…
  2. Deuxièmement: Malheureusement je constate souventy compris chez des collègues qui enseignent sur le net et Youtube – l’absence de valeurs soutenues. Leurs dessins sont justes, leurs dessins sont beaux mais leurs dessins pourraient avoir plus de force et de présence par l’emploi de valeurs foncées dans leurs dessins. Un noir intense va éclairer par contraste les parties du dessin qui se trouvent à proximité: POUR DONNER DE LA LUMIERE DANS TON DESSIN, FAIS LE NOIR !

 

Cet article complète cet autre article


Si cet article te plait, n'hésite pâs à le partager autour de toi... Merci
Print Friendly, PDF & Email
Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by wp-copyrightpro.com

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish