personnage 2

Pour dessiner rapidement un personnage dans de justes proportions, il faut savoir simplifier la silhouette. En nous servant de la hauteur de la tête comme unité de mesure, pour un personnage debout, nous aurons 8 unités de mesure en tout.

1 – Première mesure =personnage 1 La TÈTE (1 tête de hauteur)

2 – Deuxième mesure jusqu’aux TÉTONS (1 tête de hauteur)

3 – Troisième mesure jusqu’au NOMBRIL (1 tête de hauteur)

4 – Quatrième mesure jusqu’au PUBIS (1 tête de hauteur)

5 & 6 La longueur de la CUISSE jusqu’au GENOUX (2 têtes de hauteur)

7 & 8 Enfin, la longueur du TIBIA jusqu’aux PIEDS (2 têtes de hauteur)

Lorsque notre « forme en fil de fer” nous semble juste, on l’habille avec les muscles et la chair.

Cette méthode de la forme en fil de fer offre l’avantage de styliser la pose très rapidement. Lorsque l’on doit croquer sur le vif des personnages, comme c’est le cas pour les scènes de rue, les terrasses de café, les transports en commun, il faut faire vite. Cette technique vaut aussi bien pour les silhouettes masculines que féminines.

Entrainez-vous régulièrement à cet exercice, et vous parviendrez à dessiner un personnage dans ses différentes attitudes.

personnage 4personage 3

Un autre article de ce blog parle du dessin d’après modèles vivants. Très souvent les séances de pose débutent par de courtes poses de quelques minutes. C’est très rapide. En fait, comme pour toute discipline artistique il y a toujours un temps d’échauffement indispensable avant que d’être vraiment performant. Personnellement, j’ai souvent constaté que, mes meilleurs “crobards” sont les derniers de la séance et – malheureusement – c’est à ce moment là qu’il me faut plier bagage et rentrer chez moi.

Si vous voulez pratiquer le croquis rapide pourquoi ne pas le faire devant votre TV ? Toutes les émissions ne s’y prêtent pas mais en cherchant bien on trouve… Une interview de quelques minutes en plans fixes peut suffire mais si cela va trop vite alors – c’est simple – on peut photographier l’écran!

La télévision est la plus grande bibliothèque d’images à notre disposition. Rappelez-vous, les images ont forcément un copyright ce qui veut dire que nous avons le droit de les utiliser pour un usage personnel et privé. C’est d’ailleurs ce que l’on fait lorsqu’on enregistre une émission sur un disque dur, c’est autorisé, mais il n’est pas possible de rediffuser ces images, de les revendre, ou de les distribuer (même à titre gratuit) sous forme d’une cassette, ou d’un DVD.

Mon conseil ? Dessinez !

Vues : 22239

9 thoughts on “Le croquis rapide des personnages

  1. bonjours

    aussi un modeles vivantes et je recherche a pose comme modeles vivantes philippe
    0698863310 aussi dispos 1m79 pour 80 kilos g deja pose recherche a pose merci

    1. Bonjour Philippe,

      Merci de votre visite sur mon Blog.

      Il existe une page FaceBook pour les ateliers de modèles vivants concernant aussi bien les artistes que les modèles. Cette page se trouve en suivant ce lien https://www.facebook.com/groups/819061784929130/about/ Peut être y trouverez vous quelques contacts utiles?

      Pour l’instant je ne vais plus dans les ateliers. Je vous souhaite bonne chance dans vos recherches.
      Cordiales salutations.

  2. Bonjour Monsieur Brault,
    Je viens de recevoir votre mail et je vous remercie pour ce cadeau
    et les judicieux conseils que je trouve particulièrement intéressant, je suis passionné par le dessin et l’aquarelle, bonne journée à vous M.R

  3. mille mercis pour votre générosité dans le partage de vos connaissances . retraitée débutante je savoure vos articles
    encore merci Madeleine
    débutante

    1. Bonjour Madeleine,

      Mille Mercis plus un pour votre gentillesse et votre message bien sympathique.

      Je suis heureux que mes articles trouvent un écho auprès de vous et je vous souhaite beaucoup de plaisir dans l’apprentissage du dessin. Nous sommes tous débutant un jour et c’est parce que nous nous trompons et faisons des erreurs que nous progressons. Il ne faut simplement jamais céder au découragement.

      Bien Amicales salutations
      Jissé

  4. “Hasta la victoria sempre”. J’ai fait allemand 2ème langue mais jusque là tout va bien… J’arrive ici via FB, le groupe des BP (dont je suis ^^) et ton post du 25 septembre sur la récolte des fruits… Bien aimé la méthode de simplification de la silhouette. Je viens d’envoyer à ma fille qui fait de l’illustration numérique et qui me dit souvent qu’elle ne s’en sort pas avec les personnages. Et puis, comment te dire ? Ton blog est une put** de bonne nouvelle en fait. Le dessin (que je ne pratique pas mais qui pourrait bien me tenter), c’est comme l’écriture, la couture, le tricot, la lecture ou la permaculture : ça te raccroche à l’essentiel et c’est important de savoir à quoi on peut s’accrocher. Surtout dans des périodes comme celles là… Il y a quelque chose d’intemporel dans ces activités là. Elles viennent de loin et reviennent sur le devant de la scène quand tout se pète la gueule. Et puis le dessin, ça te rapproche de toi aussi, ça te recentre, ça t’oblige à aller voir qui tu es. Merci donc parce que ton blog “donne envie”, d’apprendre à dessiner mais pas que. Et je suis bien d’accord avec toi, fuck le SEO, écrivons avec le coeur !

    1. Bonjour Nathalie,

      MERCI de ta visite et MERCI de tes mots d’encouragement.

      Parfois je me dis à quoi bon faire entendre ma petite musique puisqu’il y a plein d’artistes qui font cela avec brio. Chez les blogueurs pros il y a déjà Roy et Renata qui se débrouillent plutôt bien (Roy a fait de gros progrès en dessin, il n’est pas encore au point sur l’aquarelle mais il est jeune et il réussira).

      Et c’est vrai que depuis 4 ans je donne beaucoup gratuitement mais cela ne nourrit pas son homme (son home non plus pour parler maison).
      Alors je doute de moi, de ce que je peux apporter aux autres, et “le foutu syndrome de l’imposteur” surgit dans un coin de ma tête pour me dire “abandonne”… Sauf que depuis 4 ans je n’ai pas fait tout cela pour laisser tout tomber.

      Malheureusement je suis coutumier du fait puisqu’à 6 mois de passer mon diplôme d’architecte obtenu avec mention spéciale du jury) je voulais déjà abandonner alors que j’avais fait 3 ans un BT de collaborateur d’architecte et 6 ans d’études aux Beaux-Arts plus 1 an pour le diplôme soit 10 ans consacrés à obtenir le titre d’architecte DPLG.

      Je te souhaite de nombreux visiteurs et de nombreux succès pour ton Blog et tes futures formations “HASTA LA VICTORIA SIEMPRE! 😉
      Bien Amicalement
      Jissé

      1. Si on ne doute pas, un jour ou l’autre on finit dans le mur. Et on finit seul aussi. On doute pour se remettre en question, réajuster le tir et vérifier qu’on est toujours en phase avec nous. Et si on ne l’est plus, so what ? On regarde ailleurs si on y est. Une seule vie et tellement de choses à faire ! Un grand-père archi, un oncle archi et un cousin archi aussi. 3 générations, 3 manières d’appréhender le métier. Quant à moi, demain, je clique sur la leçon “créer son bonus”…. OMG !!!

        1. Le métier d’archi est sans aucun doute le plus beau métier du monde.

          OK beaucoup le disent de chacune des professions qu’ils ou elles exercent mais celui ci est tellement particuliers qui fait appel à tous ces corps d’état du bâtiment – maçon, tailleur de pierres, couvreur, charpentier, menuisier, plombier, électricien, chauffagiste, peintre, jardinier paysagiste.

          Et puis que de facettes diverses et variées entre la planche à dessin (aujourd’hui l’ordinateur), la rédaction des descriptifs, l’appel d’offre, et la direction et suivi du chantier.

          C’est aussi quand on est seul une charge et une responsabilité écrasante (avec la garantie décennale) qui sont bien lourdes à porter et explique les divorces ou les burnout dans la profession.

          Mais si on parvient à surmonter tous ces écueils qu’elle bonheur que de contempler sorti de terre ce qui fut au début un petit croquis sur une simple feuille de papier.

          Je salue avec respect ton grand-père, ton oncle et ton cousin pour avoir eu le courage qu’il m’a manqué après 10 ans d’études et seulement 13 ans de pratique professionnelle. Parfois quelques regrets de ne pas avoir donné vie à tous les projets que j’avais en tête. Comme il est dommage que l’on ne fasse pas plus appel à son imagination pour mettre en œuvre ce fantastique matériau que pourrait être lé béton si on lui donnait formes et couleurs pour rythmer et animer des façades trop sages et tristes.

          Aucun doute que tu vas t’en sortir très bien avec la création de ton Bonus !
          Encore Merci de ta visite.

          J’irais bientôt te faire un petit coucou sur ton blog.
          Amicalement
          Jissé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com