Hello glad to see you back ! Pourquoi diable Jissé parle t’il Anglais aujourd’hui te demandes-tu à juste titre ? Parce que l’Anglais est la langue des touristes et que je t’invite à m’accompagner dans une visite au Louvre. “Cocorico” Le Louvre est le musée le plus fréquenté au Monde avec plus de dix millions de visiteurs ! Ajoutes en deux, dimanche dernier, puisque j’y suis allé avec ma nièce Sophie.

Je vais te donner mes astuces pour entrer facilement en évitant la queue de l’entrée par la pyramide… La première astuce concerne la GRATUITÉ ce qui vaut quand même la peine puisque le prix du billet est de 15 euros en 2019. Si tu y vas en couple il faut donc doubler ce prix sauf si…

  • Tu as moins de 25 ans révolus. Le Louvre est gratuit jusqu’à ton vingt-sixième anniversaire (fin de la gratuité). Ma nièce qui m’accompagnait est entrée GRATUITEMENT en présentant sa carte d’identité pour attester de son âge.
  • Tu as la carte avec la vignette à jour de l’association de la MAISON DES ARTISTES. Si tu peints et que tu vends tes œuvres (en ligne, en galerie, à ton atelier, dans des Salons, sur les marchés – qu’importe) tu dois te déclarer auprès de la Maison des Artistes et je te conseille en plus (facultatif) d’adhérer à l’association. Je suis ainsi entré GRATUITEMENT au Louvre sur présentation de ma carte à jour de la vignette de l’année.
  • Tu es enseignant – carte Pass Éducation en cours de validité.
  • Tu es étudiant à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts (je t’en ai déjà parlé quand je relate mes années d’études à l’ENSBA).
  • Tu es bénéficiaire des minima sociaux RSA et RMI ou demandeur d’emploi.
  • Tu es journaliste ou député. No comment mais je n’en pense pas moins pour autant !
  • Tu es une personnes handicapée, tu rentres gratuitement avec ton accompagnateur.
  • Enfin le premier samedi de chaque mois de 18h00 à 21h45 et le 14 juillet (collections permanentes).

NOTA BENE: Le billet d’accès au Louvre permet d’entrer aussi le jour même gratuitement au Musée-atelier d’Eugène DELACROIX (place de Furstemberg) près de Saint Sulpice.

Si tu as acheté ton billet en ligne – ou que tu possède l’un des justificatifs ci-dessus – je te conseille d’éviter d’entrer par la pyramide – l’entrée principale – pour tenter l’entrée du passage Richelieu (accès depuis la rue de Rivoli et le Palais Royal) car cet accès est peu fréquenté et donc tu passeras très rapidement muni de ton titre d’entrée (liste ci-dessus). Reporte-toi au signe GO et la flèche rouge sur la photo aérienne. J’ai mis moins de deux minutes pour entrer (présentation de ma carte MDA et radiographie de mon sac par la sécurité) contre souvent plus de 30 minutes de queue par l’entrée principale. Alors Merci qui ? Merci à la MDA et au personnel du Louvre évidemment !

L’escalator te conduit alors au “cœur du Musée” d’où partent tous les accès vers les ailes SULLY, DENON et RICHELIEU. C’est vers cette dernière aile que nous nous sommes rendus car je voulais visiter les appartements Napoléon III – ils sont moins visités que la Joconde ou les Antiquités Égyptiennes – donc la visite est plus sereine. Il faut savoir que le Louvre ne présente pas que des peintures ou des sculptures mais aussi des meubles en reconstituant les décors de l’époque où le Louvre était une demeure princière avant d’être transformé en Musée en 1793.

Tu trouveras avant l’accès aux appartements un lieu de restauration appelé le “Café Richelieu”, le lieu est agréable, le personnel sympa, les plats sont bons mais l’addition est en rapport avec le lieu… Tu payes “l’image de marque” du lieu de prestige que le Louvre représente. En cela rien d’anormal mais cela s’additionne au prix des billets d’accès au Louvre donc si tu viens en famille cela représentera un certain coût. Toutefois tu payerais vraiment beaucoup plus cher si tu allais chez “Mickey”, alors à tout prendre je préfère encore la culture “made in France” plutôt que “made in USA” même si j’adore l’œuvre dessinée du génial Walt Disney.

C’est ainsi que pendant trois heures nous nous sommes trouvés, ma nièce et moi, en l’excellente compagnie de Quentin Metsys, Clouet, Georges de la Tour, Philippe de Champaigne, Elisabeth Vigée Le Brun, Ingres, Delacroix, Rubens, David, Hubert Robert, Boucher et mon cher Fragonard ainsi que bien d’autres géants de la peinture et celles de Pajou, ou Houdon pour la sculpture. Chaque fois que je reconnaissais l’un de mes chers amis c’était un vrai bonheur de les retrouver là plutôt qu’en photographie dans un “bouquin”. Rends toi compte, il suffirait de tendre la main pour caresser l’une de ces froides beauté marmoréenne figée dans la pierre, ou les craquelures – témoignages muets des outrages que le temps a déposé sur la toile du chef d’œuvre d’un vieux Maître disparu. Cette proximité, pour ne pas dire cette intimité avec les œuvres, est émouvante.

Pendant mes études d’architecte, j’allais de temps en temps visiter le Louvre en passant pas la passerelle des Arts qui fut un temps interdite d’accès par mesure de sécurité car une péniche avait endommagé une des piles du pont et l’avait fragilisé. A cette époque il n’y avait aucun cadenas accroché aux grilles des parapets… Ce n’est que plus récemment que cette idée romantique, mais dangereuse pour les “garde corps”, a vu le jour. C’est une sage décision que d’avoir décider d’interdire l’accrochage de ces petits cadenas qui pour certains ont duré probablement plus longtemps que certaines amours. Et puis le symbole se retourne contre lui-même: Un amour cadenassé, verrouillé, enchaîné n’est pas un Amour qui doit au contraire, à l’instar de Cupidon, donner des ailes aux amoureux.

C’est pendant mes premières années que j’ai fait quelques dessins en copiant les Maîtres et notamment le Français Philippe de Champaigne. J’avais aimé faire le portrait de Judas Iscariote et celui de Jean Le Baptiste. Aujourd’hui avec un peu de recul et un peu plus d’expérience je vois les différences notamment sur Jean dont j’ai un peu allongé le nez et fait le front un peu plus haut… Cela se voit au fait que sur l’original la ligne des cheveux fait un angle alors que sur mon dessin la ligne est “droite”. Erreur de débutant due à un manque d’observation.

D’autre part j’ai durci les traits “du vilain traître”… Chez Champaigne le visage de Judas est moins émacié, moins anguleux avec un menton moins proéminent. Le Maître fait preuve d’empathie et de compassion pour ce personnage de Judas, ce qui ne fut pas mon cas lors de la réalisation de mon dessin. La copie n’est pas uniquement affaire de technique seule, mais aussi d’une analyse psychologique des personnages dans une approche toujours bienveillante pour ton sujet.

Jean, Judas et Jésus – les “3 J”… Ce triumvirat est indissociable de l’Histoire de la Crucifixion, chacun à eu son rôle à jouer et celui de Judas n’est pas le plus facile car il porte pour l’éternité les “stigmates” du vilain, du mauvais compagnon qui a trahit Jésus. Alors que sans lui, Jésus ne serait pas devenu “le Rédempteur” qui a racheté les péchés du Monde par son sacrifice. Mais je laisse de coté cette digression qui nous éloigne du dessin et de la peinture.

Un dernier point symbolique toutefois… Judas est réputé avoir vendu Jésus de Nazareth pour 30 deniers… En numérologie la lettre “J” est la dixième de notre alphabet et a donc comme valeur numérique 10… “3 J” font donc 3 x 10 = 30 deniers comme 30 jours dans un mois. Le chiffre 3 nous renvoie à la Trinité = la Tri-Unité en la personne du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Voila de quoi nourrir de prochaines méditations.

  • JUDAS = 1 + 3 + 4 + 1 + 1 = 10 = 1 + 0 = 1
  • JÉSUS = 1 + 5 + 1 + 3 + 1 = 11 = 1 + 1 = 2
  • JEAN = 1 + 5 + 1 + 5 = 12 = 1 + 2 = 3
  • JE SUIS = 1 + 5 + 1 + 3 + 9 + 1 = 20 = 2 + 0 = 2

JÉSUS = JE SUIS (Incarnation du Verbe) tandis que l’association des “3 J” nous donne la succession 1, 2, 3 = 6 chiffre de l’harmonie et de l’équilibre du Feu et de l’Eau un peu comme le Yin et le Yang.

Les religions ne m’intéressent pas mais le symbolisme oui… A chacun d’en penser ce qu’il veut.

La relation de cette visite au Louvre, une fois de plus, m’entraîne sur les voies escarpées du symbolisme, de la numérologie, de l’ésotérisme: Chassez le naturel, il revient au galop… J’ai besoin de ce retour aux sources pour trouver une forme de fragile équilibre je pense. L’équilibre n’est pas naturel. La vie, le mouvement naissent du déséquilibre mais nul ne peut rester en permanence dans le mouvement car des temps de pause et d’équilibre sont nécessaires au repos de l’esprit.

“Cherche et tu trouveras” dit l’adage ancien mais parfois il est bon de ne rien chercher car on n’a tout simplement pas envie de trouver quoi que ce soit. En attendant de nous revoir, je te laisse pendant les vingt prochaines minutes arpenter les salles du Louvre ensemble. Encore un dernier remerciement à Sophie, pour m’avoir incité à sortir le nez de mon écran d’ordinateur, et pour les photos qui illustrent cet article.


Si mon article te plait, Merci de le partager autour de toi…

4 thoughts on “Une visite au Louvre

  1. Bonjour Jissé,
    Merci pour cette jolie promenade dans le Louvre. Cela fait du bien dans ce monde de brutes de contempler ces œuvres magnifiques. Que laissera notre époque ? les smartphones !…….

    1. Bonjour Marie Thérèse,

      Que va laisser notre époque ? Un grand chaos j’ai bien peur… En 40 ans ce sont 40% des espèces animales sauvages qui ont disparues, mais au rythme ou nous polluons la prochaine espèce en voie de disparition pourrait bien être l’Homo Sapiens…

      Malgré ce constat peu réjouissant il y a encore de beaux artistes qui produisent des oeuvres de qualité comme mes ami(e)s Maryse De May, Isabelle Fournier Perdrix, Olivier Philippot, Thierry de Marichalar, Joël Simon, Daniel Bazille, Marc Foly, David Chauvin, Joëlle Kruppa Astruc, et pardon à toutes celles et ceux qui sont dans mon coeur et que je ne cite pas.

      Certes on fait grand cas de Soulages, Miro ou d’autres billevesées du même acabit… Mais le temps fera son travail et séparera le bon grain de l’ivraie… Ce qui laissera à penser à nos lointains descendants que nous étions un brin cinglés d’avoir fait tant d’honneur à ce qui en mérite si peu et fait peu de cas d’artistes qui méritaient une plus grande mise en lumière comme Blanche Odin qui a un bien “petit” musée pour un si beau travail.

      Je vous embrasse affectueusement.
      JC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
%d blogueurs aiment cette page :