Bonjour Jean-Claude,

Qu’en penses tu d’écrire un article sur un petit objet insignifiant :
“la gomme”. En particulier, comment choisir une gomme ?

Au fait, il y avait un écrivain brésilien qui avait une phrase intéressante :
“Vivre est comme dessiner sans gomme…”

Amitiés et bonnes vacances

J-M

La Gomme objet superflu pour certain ou indispensable pour d’autres. Faut-il ou ne faut-il pas gommer ? That’s the question ! Je remercie J-M pour sa question à laquelle il me faut apporter une réponse.

Tout le monde connaît ce petit outil que l’on trouve dans la trousse de tous les petits écoliers. Pour autant il n’est pas toujours sûr d’en faire toujours un usage pertinent. D’abord il existe plusieurs types et formes de gommes. Il y a donc plusieurs façons de gommer suivant les techniques mises en œuvre.

Types de gommes:

  • Gomme plastique: A éviter car elle salit plus qu’elle ne gomme. On gomme pour corriger une erreur de dessin, ou pour nettoyer une surface salie par des traces de doigts sales par exemple, mais lorsque le remède est pire que le mal il vaut mieux s’en garder… Ou alors il faut “détourner” l’outil pour un autre usage. Elles ont parfois des couleurs de bonbons acidulés (jaune fluo, rose framboise, vert pomme granny, orange fluo, bleu fluo…). Fun mais objets de décoration plus qu’autre chose.

Sur une trace de crayon gras “4B, 6B, 8B ou plus” la gomme plastique va glisser dessus comme un patineur sur la glace d’un lac gelé. Elle se salie instantanément et se charge de graphite. Elle va alors salir au lieu de nettoyer. La gomme plastique doit donc être évitée ou utilisée comme un outil pour dessiner… Oui j’ai bien écrit que l’on peut utiliser une gomme comme un outil de dessin. Puisqu’elle est sale elle va laisser des traces, donc il est possible d’utiliser cette particularité pour faire des marques sur sa feuille comme avec une estompe sale.

  • Gomme caoutchouc: Plus une gomme est souple et s’use vite et meilleure elle est pour cet usage. Pour la nettoyer on peut utiliser un peu de liquide vaisselle (et bien la sécher ensuite) mais le mieux reste encore de la frotter sur une surface rugueuse comme le dos de ton papier torchon aquarelle, du papier de verre (lime à ongle) ou même la toile de ton “blue-jean”. Pour gommer “sur un fil” il suffit de la trancher en biseau avec un cutter.

  • Gomme crayon: FABER CASTELL (et sans doute d’autres marques réputées) fabrique un crayon gomme qui est très pratique pour un gommage de précision. Elle se taille comme un crayon pour conserver un semblant de pointe. Ne se taille qu’au cutter ou au taille crayon traditionnel (voire électrique) car cela fonctionne assez mal avec un taille crayon à manivelle.

  • Porte mine et “gomme mine“: Cette gomme se rapproche de la gomme crayon par son utilisation. Elle se nettoie au liquide vaisselle et sert comme la gomme crayon au gommage de précision (toutefois moins précise que la gomme électrique).
  • Gomme électrique: Celle-ci n’est pas uniquement un gadget, elle peut parfois s’avérer pratique pour rouvrir un blanc avec précision comme la petite étincelle dans l’œil ou l’effet “glossy” sur les lèvres humides d’un portrait. J’ai déjà dis quelques mots sur cet outil dans l’article http://apprenez-a-dessiner.com/5-outils-de-dessin-extraordinaires/
  • Gomme mie de pain: La gomme mie de pain à ceci de particulier qu’elle est “molle” à la façon de la pâte à modeler. Il faut donc régulièrement la malaxer pour qu’elle conserve sa “fraîcheur” et éviter qu’elle ne se dessèche. Pour la nettoyer il n’est pas possible de la frotter sur du papier de verre mais justement de la malaxer en la torsadant. Ceci a pour effet de “dissocier les molécules” de sorte que les salissures disparaissent en étant absorbées, fondues dans la masse. Pour utiliser la gomme de la meilleure façon ce n’est pas en la frottant mais en tamponnant le papier. Les particules de graphite adhèrent alors à la gomme qui agit comme un “emporte pièce”.

  • Gomme à encre: C’est une gomme dure et abrasive que je déconseille fortement car elle use le papier en dégradant le support. Risque donc d’abîmer le papier aquarelle en le fragilisant ce qui a pour effet que le pinceau va “accrocher” et faire boulocher le papier en faisant une tache. Quelques remarques si tu débutes à l’aquarelle.
    1. Si tu ne veux pas que tes traits de crayons apparaissent sur ton aquarelle, peint légèrement en “retrait” de ton trait de crayon. Ne peint pas sur le trait car l’aquarelle fixe le crayon et il est alors impossible d’effacer le dessin.
    2. Ne gomme que sur un papier parfaitement sec sinon tu risque de déchirer ton papier.
    3. Si tu veux que ton dessin s’efface, utilise un crayon aquarellable dont le trait va se diluer avec l’eau du pinceau.
    4. Pour “gommer” ton aquarelle et faire réapparaître le blanc du papier utilise une petite brosse synthétique dure. Frotte doucement ton pinceau légèrement humide là où tu veux rouvrir un blanc puis nettoie ton pinceau dans l’eau propre, essuie l’excédent d’eau sur un chiffon propre et sec et continue de frotter en “effaçant la couleur”. Recommence jusqu’à satisfaction du résultat souhaité.

 

Pour “effacer” un pastel n’utilise pas de gomme mais comme l’aquarelliste utilise une brosse dure et une petite poire à lavement ou une poire à nettoyer les objectifs photo pour souffler la poudre de pastel hors de ton dessin. Éventuellement tu peux souffler dans une paille mais prends garde à la salive et aux postillons.


Pour effacer un dessin à l’encre de Chine sur une feuille de calque
il est préférable d’utiliser le plat du tranchant d’une lame de rasoir. Saisi la lame entre le pouce et l’index avec précaution car cet outil est extrêmement dangereux. Puis dans un mouvement transversal de va et vient sur ton dessin passe sans appuyer le plat du tranchant de la lame afin d’user ton dessin sans marquer le calque. La lame de rasoir doit glisser sur le calque non pas dans le sens du tranchant car alors tu couperais ton calque mais dans un mouvement alternatif de la droite vers la gauche et inversement.

Pourquoi ne faut-il pas se précipiter pour gommer ses erreurs en dessin ? Je vais prendre comme analogie la circulation en voiture. Lorsque tu fais un trajet pour la première fois si tu n’as pas de GPS tu vas prendre la précaution de te repérer par rapport à ton environnement (bâtiments particuliers, arrêts de bus, station service, ligne de tramway, place, statue, etc…). Lorsque tu refais pour la seconde fois le même trajet si tu t’es trompé une première fois tu auras parfois tendance à répéter cette erreur la seconde fois. Au crayon c’est pareil. Lorsque tu effaces ton premier trait tu n’as plus de point de repère et alors grand est le risque de refaire la même erreur, alors que si tu conserves ton premier trait, il va te servir de guide.

Avec ta gomme tu peux dessiner en noir sur fond blanc ou en blanc sur fond noir: Dans ce dernier cas il faut d’abord noircir ta feuille avec un crayon gras puis ensuite découper une forme avec un cutter dans un second morceau de papier que tu viendras appliquer sur ton fond noir. Puis tu gommeras dans la forme appliquée sur le fond pour faire réapparaître le blanc du papier. Utilise à cet effet une gomme crayon (éléctrique ou non) car elle est plus précise. Tu pourras aussi déplacer cette forme sur le fond pour dupliquer le motif. Attention tu dois être conscient qu’au fur et à mesure de la répétition des gommages successifs, la forme se dégrade.

Protège ton dessin quand tu gommes afin d’éviter de le salir. Utilise une demi feuille de papier arrachée à ton bloc ou encore une feuille de calque pour l’interposer entre ton dessin et ta main. Lorsque je dessine je peux assez rapidement avoir du graphite sur le bout des doigts ou la transpiration de la main fait qu’il est préférable de couvrir mon travail au fur et à mesure de l’avancement de mon dessin. De cette façon j’évite d’avoir à gommer (et fatiguer inutilement mon papier) pour nettoyer les traces de salissures.

Voilà avec ce rapide tour d’horizon sur les gommes j’espère mon ami avoir répondu à ta question. En te souhaitant de passer d’agréables instants un crayon à la main pour faire quelques dessins sympas (sans trop gommer), je te dis à très vite !


Si cet article te plaît, partage le autour de toi avec tes amis
Print Friendly, PDF & Email

2 thoughts on “Comment choisir une gomme?

    1. Bonjour mon ami,

      Merci à toi car cela m’a donné l’occasion de traiter ce sujet.
      J’y pensais mais je n’avais pas eu le déclic pour le faire.
      Bonne semaine. Cordialement
      JC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by wp-copyrightpro.com

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish