Bonjour à toi et merci de me rejoindre sur le pont “où l’on danse tous en rond“… Non je ne vais pas dessiner le pont d’Avignon, encore que, ce que tu vas apprendre aujourd’hui va te servir pour dessiner de très nombreux ponts anciens. Il est vrai que les techniques ont changées avec des portées de plus de plus grandes comme le Pont de Normandie ou celui de Millau qui utilisent des haubans (ces cables d’acier précontraints) qui soutiennent le tablier du pont. Donc je vais te montrer dans cet article comment dessiner un pont en perspective.

LA MÉTHODE:

La méthode est simple. Elle consiste à s’appuyer sur un rythme vertical régulier. Pour cela nous appliquons les bases de la perspective avec une ligne d’horizon et un ou deux points de fuite… Et c’est tout !

Explication: D’abord je choisi librement une hauteur et un écartement entre deux verticales (ici en noir). Mon problème va donc consister à savoir comment répéter cet écartement de façon à avoir un effet de perspective par la diminution progressive de l’écartement et de la hauteur de ces deux premières verticales.

  1. Je commence à joindre mon point de fuite avec les extrémités des verticales et avec le milieu de la hauteur.
  2. Je joins le sommet de la première verticale avec le pied de la seconde.
  3. Cette diagonale coupe la ligne du milieu en un point par lequel je fais passer une verticale (en bleu).
  4. Je répète le processus autant que de besoin en joignant le sommet avec le milieu pour déterminer la position de la prochaine verticale et ainsi de suite…
  5. Cela me détermine un rythme avec une réduction progressive de la hauteur et de l’écartement de mes verticales (voir première illustration avec l’alternance de verticales noires et bleues).

La seconde illustration montre comment je me sers de ce rythme verticale pour dessiner deux arches d’un pont. Il suffit de répéter cette façon de faire pour créer une troisième arche, puis une quatrième, cinquième, etc… Tu peux ainsi créer autant d’arches que nécessaire.

Il est également possible de procéder avec un deuxième et un troisième étage pour créer “le Pont du Gard” ou “le Palais des Doges de Venise”. Rien de plus simple, juste un peu de méthode pour ne pas “se mélanger les crayons” dans toutes les lignes.

Evidemment cette méthode de construction du dessin par la perspective ne s’applique pas vraiment aux dessins réalisés en “plein air” pour lesquels il suffit simplement de reproduire l’image que l’on a sous les yeux. Le grand avantage de la perspective sur la nature est de permettre de dessiner d’imagination sans avoir besoin d’un modèle.

Mes illustrations en perspective sont extrêmement schématisées mais elles pourraient très bien se transformer en une scène plus réaliste comme le croquis figurant en bas de cet article qui je le précise a été réalisé d’après une photo que j’ai prise d’un petit coin de campagne Française.

Si tu penses que ce petit cours sur comment dessiner un pont en perspective est utile, je t’invite à le partager autour de toi auprès de tes ami(e)s sur les réseaux sociaux. En attendant de nous revoir prochainement, entraîne toi à le reproduire en t’aidant des différentes étapes. C’est la seule et unique façon de comprendre la perspective et de l’apprendre facilement en dupliquant ce que l’on apprend. Je te souhaite une excellente semaine et beaucoup de plaisir à dessiner quelques ponts.

Vues : 5744

3 thoughts on “Comment dessiner un pont en perspective

  1. Bonjour , la technique que vous utilisez n’est pas la bonne . Le diamètre des arches n’est pas obligatoirement égal pour toutes , l’espace entre elles peut être différent . Pour une bonne construction ,il faut projeter les vraies dimensions sur la ligne joignant les 2 extrémités du pont , en visant le point de mesure celui-ci correspondant au point de votre oeil sur la ligne d’horizon .

    1. Bonjour Jean-Claude,

      Tout d’abord je vous dois un double MERCI. Le premier pour avoir visité mon blog et lu mon article et le second pour y apporter un commentaire utile et instructif.

      Vous avez à la fois raison et à la fois “tort” dans votre affirmation. Comme vous le dites avec raison, l’espace entre les arches “peut” être différent… Oui il peut comme il peut ne pas l’être…

      Peut-être est-ce votre première visite sur mon site, il faut donc que je précise que pendant quelques années de ma vie j’ai exercé la profession d’architecte. Est-ce à dire que je suis infaillible en dessin et en perspective ? Certes non je peux comme tout un chacun me tromper car l’erreur est humaine.

      Vous avez donc raison en ce sens que si je devais faire avec précision le dessin de la perspective d’un pont je réaliserai cette projection à partir du PLAN du pont (ce qu’a juste titre vous appelez “projeter les vraies dimensions”)…

      Bien évidemment il ne vous aura pas échappé que cet article est une simplification destinée aux personnes qui veulent avoir une méthode simple pour réaliser un croquis perspectif d’un pont. Je ne m’adresse pas à un public de techniciens, de dessinateurs projeteurs, d’ingénieurs ou d’architectes mais à des mères de familles, des aquarellistes, des jeunes ou des moins jeunes qui dessinent et font de la peinture juste pour se faire plaisir sans se “prendre la tête”.

      C’est pour cela que je m’efforce de rester simple (voire simpliste) dans mes explications afin de ne pas paraître trop rébarbatif.

      Ces simplifications peuvent “choquer” les experts et je m’en excuse mais je tiens à rester compréhensible du plus grand nombre. Dans mon guide sur “les bases de la Perspective” je me suis autorisé – pour les mêmes raison de simplification – quelques petites “approximations” que vous aurez sans aucun doute relevé. Est-ce grave ? Non car une fois encore je ne prétends pas former des ingénieurs ou des architectes au dessin technique, d’autres sont plus qualifiés et le font mieux que moi.

      Le dessin doit, selon moi, demeurer ludique et une source de plaisir pour tous les “jeunes de 7 à 77 ans” (comme le Journal de Tintin).

      Avec mes bien Cordiales salutations.
      Jissé

      1. Bonjour ,Vous avez tout à fait raison . Mais voyez vous , pendant 16 ans j’ai donné des cours de dessin et de peinture bénévolement dans un foyer rural . J’ai essayé souvent sans succès” d’apprendre à voir” à ma dizaine d’élèves . Le cas c’est présenté une fois ou l’un d’eux voulait peindre une photo du pont célèbre de Cahors . Il n’y a que 4 arches + les reflets dans l’eau . C’est là que j’ai pu leur expliquer que l’on pouvait dessiner ce pont le plus justement possible en utilisant une technique en fait très simple . Très souvent lors d’exposition d’amateurs , on critique facilement des erreurs de perspective : certaines sont énormes et j’ai essayé de leur faire comprendre ou étaient les erreurs commises et en même temps ils ont appris un tas de choses : par ex. comment dessiner les arches du pont ou des reflets dans l’eau qui se transforment en splendides ellipses . Je leur ai expliqué que lorsque l’on dessine , ou peint,d’après une photo, il faut recréer dans sa tête le vrai pont , le voir en relief , tenir compte de sa vraie épaisseur , et ne pas se limiter à copier une image plane . Vous étiez architecte , moi j’étais ingénieur électronitien : à des années lumière de la peinture et du dessin .
        Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com