Bonjour à toi et merci de me rejoindre sur le pont “où l’on danse tous en rond“… Non je ne vais pas dessiner le pont d’Avignon, encore que, ce que tu vas apprendre aujourd’hui va te servir pour dessiner de très nombreux ponts anciens. Il est vrai que les techniques ont changées avec des portées de plus de plus grandes comme le Pont de Normandie ou celui de Millau qui utilisent des haubans (ces cables d’acier précontraints) qui soutiennent le tablier du pont. Donc je vais te montrer dans cet article comment dessiner un pont en perspective.

LA MÉTHODE:

La méthode est simple. Elle consiste à s’appuyer sur un rythme vertical régulier. Pour cela nous appliquons les bases de la perspective avec une ligne d’horizon et un ou deux points de fuite… Et c’est tout !

Explication: D’abord je choisi librement une hauteur et un écartement entre deux verticales (ici en noir). Mon problème va donc consister à savoir comment répéter cet écartement de façon à avoir un effet de perspective par la diminution progressive de l’écartement et de la hauteur de ces deux premières verticales.

  1. Je commence à joindre mon point de fuite avec les extrémités des verticales et avec le milieu de la hauteur.
  2. Je joins le sommet de la première verticale avec le pied de la seconde.
  3. Cette diagonale coupe la ligne du milieu en un point par lequel je fais passer une verticale (en bleu).
  4. Je répète le processus autant que de besoin en joignant le sommet avec le milieu pour déterminer la position de la prochaine verticale et ainsi de suite…
  5. Cela me détermine un rythme avec une réduction progressive de la hauteur et de l’écartement de mes verticales (voir première illustration avec l’alternance de verticales noires et bleues).

La seconde illustration montre comment je me sers de ce rythme verticale pour dessiner deux arches d’un pont. Il suffit de répéter cette façon de faire pour créer une troisième arche, puis une quatrième, cinquième, etc… Tu peux ainsi créer autant d’arches que nécessaire.

Il est également possible de procéder avec un deuxième et un troisième étage pour créer “le Pont du Gard” ou “le Palais des Doges de Venise”. Rien de plus simple, juste un peu de méthode pour ne pas “se mélanger les crayons” dans toutes les lignes.

Evidemment cette méthode de construction du dessin par la perspective ne s’applique pas vraiment aux dessins réalisés en “plein air” pour lesquels il suffit simplement de reproduire l’image que l’on a sous les yeux. Le grand avantage de la perspective sur la nature est de permettre de dessiner d’imagination sans avoir besoin d’un modèle.

Mes illustrations en perspective sont extrêmement schématisées mais elles pourraient très bien se transformer en une scène plus réaliste comme le croquis figurant en bas de cet article qui je le précise a été réalisé d’après une photo que j’ai prise d’un petit coin de campagne Française.

Si tu penses que ce petit cours sur comment dessiner un pont en perspective est utile, je t’invite à le partager autour de toi auprès de tes ami(e)s sur les réseaux sociaux. En attendant de nous revoir prochainement, entraîne toi à le reproduire en t’aidant des différentes étapes. C’est la seule et unique façon de comprendre la perspective et de l’apprendre facilement en dupliquant ce que l’on apprend. Je te souhaite une excellente semaine et beaucoup de plaisir à dessiner quelques ponts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d blogueurs aiment cette page :