hieronymus bosch photo
Photo by hannibal1107

Hieronymus Bosch tu connais ? Au XVème et XVIème siècles il fut un maître incontesté de l’Art baroque, de la peinture fantasmagorique ou fantastique c’est à dire issue de son monde imaginaire. Il n’est pas facile de peindre d’imagination sans aucun support graphique ou photographique car outre l’imagination cela signifie d’avoir une bonne mémoire et une bonne connaissance du réél. Pourquoi ? Précisément parce que cet Art s’appuie sur le réél pour construire un monde improbable à base d’objets familiers. Dans la petite enfance nous avons tous lus des contes et des légendes avec des ogres, et des sorcières maléfiques.

Je vais te donner une méthode que tu pourras facilement dupliquer, étape par étape, pour peindre ou dessiner d’après photo en fabriquant une image “surréaliste”. La peinture de Bosch joue sur les situations irréelles en jouant sur les rapports d’échelles. Ainsi un couteau – objet bien ordinaire – devient fantastique lorsque sa taille est deux fois plus grande que la taille des humains. Les personnages eux-mêmes deviennent extra-ordinaires lorsqu’ils sont mi humains mi animaux ou lorsqu’ils changent de couleurs (bleus ou verts). Une tasse à café devient ainsi baignoire par ses proportions, un champignon devient parasol ou maison selon sa taille. Un lézard avec des ailes et une tête de Faucon devient une “chimère” prête à dévorer ses proies… Comme tu le vois il suffit de jouer sur les codes habituels, (couleurs et tailles) et de combiner les éléments entre eux (corps et buste de l’un, pattes de l’autre)pour donner place à un être fabuleux de la mythologie ou des légendes peuplés d’elfes, de gnomes, de fées ou de magiciens aux pouvoirs surnaturels.

Tu peux d’abord puiser dans ta réserve d’images mais si tu n’en as pas suffisamment puises alors dans les images libres de droit comme tu peux en trouver sur pixabay. Sur ce site je suis allé chercher l’image d’une lune et d’un paysage qui me plaisait par la présence de la ville très urbanisée qui faisait un contraste fort avec les éléments naturels, ciel, eau, terre.

 

  1. La Lune a d’abord été isolée d’un paysage nocturne existant.
  2. Dans mon logiciel de retouche d’images (Photoshop) dans le menu “image” j’ai choisi “réglages” puis “Teinte/ Saturation” (ou faire CTRL + U)
  3. Une fenêtre apparait avec 3 outils : Teinte – Saturation – Luminosité. J’ai fais glisser le curseur “Teinte” pour modifier la couleur de l’objet.
  4. J’ai dupliqué cet élément en faisant varier sa couleur en demandant “réglages” puis “négatif” ce qui m’a donné la couleur rouge après quoi j’ai fait subir une rotation à mon image et j’ai réduit sa taille. Je l’ai ensuite sélectionné puis coupé et collé en place sur ma premiere lune verte. J’avais ainsi l’image de deux planètes l’une verte et l’autre plus petite rouge. A nouveau j’ai demandé “négatif” pour inverser les couleurs afin d’obtenir une nouvelle image.

 

 

 

 

 

 

7. A l’aide de la “baguette magique” j’ai sélectionné le fond puis j’ai fais “inverser la sélection” pour isoler mes deux planètes que j’ai coupé et “collé en place” dans mon paysage que j’ai ensuite recadré plus serré.

J’ai placé quelques reflets dans l’eau. Puis deux derniers petits effets avec “image > réglages > isohélie” pour réduire le nombre de couleurs sous forme d’aplats et puis enfin pour terminer “Filtre > Rendu > Halo” que je viens placer à l’intersection des planètes pour faire comme un soleil lointain éclairant la scène et voilà l’image finale.

Cette image moins élaborée et “chiadée” que la suivante n’a d’autre but que de te faire comprendre succintement le processus d’élaboration d’une image “fantastique” à partir de laquelle tu pourras dessiner ou peindre un tableau surréaliste.

J’espère que ce court article va t’ouvrir de nouveaux horizons afin d’être la petite graine qui lentement va germer dans ton esprit pour t’aider à créer des tableaux oniriques sortis de ton imaginaire fertile. Amuses toi, triture les images, avant l’ordinateur et le “copié collé” il y a eu les surréalistes comme Max Ernst qui ont joué avec les ciseaux et le tube de colle pour assembler des images. L’ordinateur n’a rien inventé, il est juste un outil plus rapide et plus “propre” qui permet de faire des montages surprenants et ludiques. Je suis impatient de voir bientôt tes créations. Allez vas-y fais toi plaisir: Place à l’imagination !


Si cet article te plait, merci de le partager autour de toi...
Print Friendly, PDF & Email
Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by wp-copyrightpro.com

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish