rose photo

Mignonne allons voir si la rose, qui ce matin avait déclose sa robe de pourpre au soleil, a point perdu cette vesprée, les plis de sa robe pourprée, et son teint au vôtre pareil“… Combien de lycéens ou de collégiens ont ils parcouru ces vers de Pierre de Ronsard sur leur vieux “Lagarde et Michard” ?… Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître… et pourtant qu’ils sont évocateurs de la beauté de cette fleur délicate au parfum subtile… LA ROSE.

Je ne dessine pas souvent des fleurs et c’est bien dommage car voilà un sujet intéressant, et intemporel. Du plus loin de la Renaissance (et même avant avec les ornementations florales des incunables) ce thème fut roi… on lui préfère aujourd’hui les sky-scrappers de NYC et Manhattan avec les taxis jaunes dans des rues bondées et multicolores… Autre temps, autres mœurs, autres sujets à peindre ou à dessiner. C’est pourtant avec son Best Seller “L’aventure avec les fleurs” (Ulisse éditions) que Maryse De May a commencé à connaitre une notoriété d’aquarelliste de très grand talent. C’est pourtant avec les roses que Jean-Claude Papeix ou Joëlle Krupa Astruc (pour ne citer que ces deux artistes là) réunissent autour d’eux des amateurs de belles aquarelles florales.

 jcpapeixSalon de Rochemaure 2016 – Démo de l’aquarelliste JC Papeix

Que ce soit pour le dessin d’après photo d’une fleur, d’un animal ou d’un portrait, la technique reste assez identique: Elle consiste à trouver un certain nombre de lignes “remarquables” ou de réduire l’objet observé à des formes géométriques simples telles que carrés (ou rectangles), cercles (qui peuvent s’inscrire dans un carré) ou triangles. Tout dans la Nature répond à des formes, des proportions, des lignes simples organisées entre elles pour donner des images complexes.

DERRIERE LA COMPLEXITÉ APPARENTE
IL FAUT VOIR LA SIMPLICITÉ

Dans une rose photographiée de face il est possible de tracer deux triangles pointe en haut et pointe en bas pour former une étoile à six branches ou hexagramme (parfois appellée étoile de David), ce sont aussi des symboles alchimiques de l’eau (triangle pointe en bas pour l’eau qui tombe du ciel) et du feu (triangle pointe en haut pour le feu qui s’élève). C’est aussi de l’union du Yin et le Yang, du féminin et du masculin, que naît la vie. La rose a besoin d’eau et de soleil (le feu) pour exister. Lorsque la photo n’est pas parfaitement centrée mais de coté, nous avons une perspective qui déforme plus ou moins le dessin des deux triangles mais en joignant 3 points quelconques nous obtenons toujours un triangle… Donc malgré la déformation géométrique il est toujours possible de tracer notre figure telle que représentée ci dessous (triangles rouges).

Puisque j’aborde le domaine spirituel, comment ne pas parler de la Rose des Cathédrales. Cette sublime rosace qui illumine le cœur de ces grands vaisseaux de pierres posés en nos belles villes de France. C’est là le vrai symbole de la Rose+Croix qui n’a rien de commun avec les modernes sociétés rosicruciennes. La Rose des Cathédrales est le trésor secret des compagnons bâtisseurs du Moyen-Âge, elle apporte la “lumière”, elle illumine le lieu par la vibration des couleurs de ses vitraux. Au sol le labyrinthe montre le chemin intérieur à suivre pour atteindre cette illumination spirituelle symbolisée par la rosace. La croix ne fait pas référence à la croix du Christ mais à la croisée du transept d’avec la nef centrale qui elle même est la transcription dans la pierre, de l’homme de Vitruve bras ouverts en croix. La rose qui doit fleurir au centre de la croix est donc l’AMOUR qui doit rayonner du cœur de l’HOMME. Mais voilà qui nous éloigne du dessin (dessein, desTin)… encore que… Un tout dernier mot, les Compagnons bâtisseurs des XII et XIII èmes siècles furent les protégés des Templiers (moines soldats), Ordre chevaleresque et monastique qui révéraient MARIE… Nous en voyons une représentation au portail central de Notre-Dame de PARIS tenant en main une croix au centre de laquelle fleurit… une rose… As-tu remarqué que MARIE est l’anagramme d’AIMER… comme le cœur de l’Homme est à rapprocher du chœur de la Cathédrale…

Si je te parle du Yin et du Yang, de la Rose+Croix, de symboles alchimiques ou du “secret” des Cathédrales, c’est pour te faire prendre conscience de la “dimension spirituelle” qui existe aussi dans le dessin ou dans la peinture et dont tu n’as peut être jamais soupçonné la dimension ? Bien évidemment aujourd’hui peu nombreux sont celles et ceux qui s’y réfèrent pourtant le développement personnel et la recherche intérieure ont le vent en poupe, le dessin peut t’aider à te mieux connaître (co-naître = naître à cet autre toi même…). Plus tard j’aborderais le dessin de mandalas pour celles et ceux que cela pourrait intéresser. Juste une dernière aparté, si tu t’intéresse au Bouddhisme alors je t’invite à découvrir le dessin de tangka (Un tangka est un dessin du Bouddha qui peut te servir de support de méditation) avec mon amie blogueuse Jennifer Cagnin.

Ici j’ai retracé par dessus mon pastel les lignes de construction. Il est bien évident que ces lignes doivent s’adapter à chaque fois à la photo de la fleur. Ainsi contrairement au “bête” quadrillage qui est le même à chaque fois, ici il n’y aura jamais deux tracés identiques. Ils se ressembleront les uns et les autres comme chacun ressemble à son voisin mais chaque tracé aura sa propre “empreinte digitale”. C’est ce qui fait la supériorité de ce système par rapport à la grille que l’on applique sur n’importe quoi et qui n’aide pas à développer le sens de l’observation et surtout l’analyse critique de son dessin. Quelles sont les lignes de force qui structurent ma composition ? Cette ligne que je trace est-elle importante ? Pourquoi ? Telle doit être ton questionnement lorsque tu dessines ou tu peins…

Ainsi pour savoir comment dessiner une rose il suffit de placer correctement l’hexagramme sur la photo. Puis lorsque tu as tracé cette “toile d’araignée” il faut en faire autant sur ta feuille de dessin. Trace d’abord le cadre en reportant les dimensions du cadre de ta photo. Ensuite il te faut redessiner tes deux triangles… Je te donne ici une petite astuce: Prolonge chaque coté de tes triangles pour qu’ils viennent couper le bord de ta photo. Repère sur les quatre cotés l’endroit de l’intersection de ces lignes avec le bord du cadre. Reporte chacun de ces points sur le cadre de ton dessin. Joint les points et tu vas ainsi dessiner tes deux triangles avec précision. Fais de même pour le reste du tracé. Une fois cela fait tu as la reproduction exacte de la figure géométrique de l’hexagramme. Observe attentivement chaque pétale de la rose, son contour extérieur, la position du cœur par rapport à ta figure géométrique. Reporte chaque point sur ton dessin et petit à petit tu vas réussir à dessiner la rose avec tous ses pétales. Ce qui te semblait difficile et inaccessible au départ est en fait simple avec un petit peu de méthode et de rigueur. Pour t’aider, une autre astuce consiste (lorsque ton tracé a été effectué et reporté) à cacher ta photo avec une feuille de papier et faire glisser celle-ci lentement pour découvrir l’image progressivement. Evidemment tu dessine, au fur et à mesure, ce qui est révélé de la photo.

Ami(e) qui me lit ne fait pas l’erreur que j’ai faite à savoir si tu peins ou dessine des fleurs délicates et fragiles évite le papier à gros grain style torchon. Celui ci va faire apparaître sur les délicates pétales sa trame régulière qui seront autant de petits points plus clairs (au pastel) ou plus foncés (à l’aquarelle qui se dépose au fond du creux du papier). En revanche pas de problème avec les fruits comme les poires ou les pommes dont la rusticité, les taches et tavelures s’accommodent fort bien de ce petit inconvénient.

Il existe bien d’autres façons de dessiner par exemple par les valeurs, ou par le négatif (voir ici) qui te seront enseignées au fur et à mesure de la parution de nouveaux articles sur ce blog. Surtout si tu as des questions ou des suggestions à me faire sur ds prochains thèmes que tu souhaiterais voir abordés n’hésite pas à m’en faire part dans les commentaires. En attendant le plaisir de t’accueillir ici de nouveau passe une excellente fin de journée. A très vite, et n’oublie pas…

rose_pas_rose


 Si cet article te plait, partage le autour de toi...
Print Friendly, PDF & Email
Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by wp-copyrightpro.com

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish