Bonjour à Toi, cela fait un certain temps que je n’ai pas touché un clavier ni un crayon ou un pinceau… “That’s life” mais la vie offre des surprises aussi, parfois triste comme le décès d’une mère, parfois heureux comme un nouvel amour. Ainsi va la vie et c’est bien ainsi.

Tous ces changements peuvent suffire à expliquer la raison pour laquelle je ne fus pas très présent tous ces derniers mois. Il est temps de revenir aux fondamentaux de ce blog qui sont l’amour de l’Art et des artistes, l’amour du dessin, l’amour du pastel et l’amour de l’aquarelle; Ce qui fait beaucoup d’amour à partager, ne trouves-tu pas ?

Lorsque je parle du dessin cela concerne le débutant ou celui qui dessine depuis plus longtemps. Mais c’est aussi bien du dessin au crayon noir (dit mine de plomb parfois en référence au passé), que de la sanguine ou du sépia, tout autant que du fusain ou même des crayons de couleurs, mais aussi des rotrings, des feutres pointes fines ou des stylos à bille. Bref le champ des outils et des sujets est vaste et varié comme tu peux le constater.

Pourtant quel que soit l’outil utilisé pour dessiner il y a une constante essentielle qui réside dans la façon de dessiner rapidement pour faire un croquis (un crobard dans le jargon des archis) ou un dessin élaboré et “chiadé” qui va demander de nombreuses heures de travail. Aujourd’hui c’est le sujet de cet article qui est d’aborder la différence entre dessin et croquis.

LE CROQUIS D’ÉTUDE

Depuis assez longtemps je ne fais plus de dessin mais plutôt des croquis. Pourquoi ?

Le temps est une denrée périssable et donc d’autant plus précieux qu’il nous est compté en vieillissant. A vingt ans nous avons une espérance de vie d’une soixantaine d’années voire soixante dix à quatre-vingts ans pour les femmes. Tandis qu’à soixante dix ans l’espérance de vie se raccourcit considérablement… De sorte que je n’ai plus l’envie d’entreprendre des choses qui vont me demander de sacrifier de mon temps pour les accomplir comme un dessin qui exigerait trop de temps à lui consacrer. Je préfère être avec les personnes que j’aime plutôt que de m’isoler dans mon atelier ou à ma planche à dessin pendant 24 ou 48 heures. Je pense que tu peux comprendre cela.

Quels sont les avantages du croquis sur le dessin ?

  • Il ne nécessite pas un gros investissement de matériel: Un simple crayon, un feutre pointe fine, un stylo bille ou à plume et une feuille de papier (même le dos d’une enveloppe) sont suffisants pour croquer un dessin. Toutefois un petit carnet de croquis que l’on peut glisser dans un sac à main ou une grande poche est préférable à une feuille volante, car le carnet permet de suivre les progrès du dessinateur.
  • Il peut se pratiquer n’importe où (train, métro, bus, avion, musée, jardin public, sur une table de bistrot, sur les gradins d’un amphi à l’université, etc...).
  • Il ne nécessite pas de savoir dessiner. Un croquis n’exige pas une parfaite maîtrise du dessin. Quelques traits suffisent souvent à faire comprendre l’essentiel.
  • Il se réalise rapidement. Pendant une conversation au téléphone, pour expliquer votre idée de décoration à un client, en attendant le café serré que vous avez commandé avant d’aller au boulot.
  • Il favorise une progression rapide. Plus que la durée et la perfection d’un geste c’est sa répétition régulière qui permet de mesurer les progrès du dessinateur. Si je me replonge dans ma prime enfance (oups c’est loin...) et que je compare avec l’apprentissage de l’écriture, je me souviens des lignes de A, de B, de C, E, F G etc… Il fallait répéter une fois, dix fois, cent fois chaque lettre ou chaque mot pour apprendre à écrire. De la même façon on dessine une fois, deux fois, dix fois la silhouette d’un personnage pour en comprendre le mouvement et les proportions.
  • Commence par copier avant de créer. Fais des croquis d’après les dessins des Maîtres pour comprendre leurs techniques. Certes il est bien agréable de dessiner ses propres portraits (ceux de sa famille ou ses amies) mais avant d’acquérir la maîtrise de la technique du portrait et d’avoir ton propre style il te faut beaucoup travailler. Je ne crois pas au génie spontané (les génies existent mais sont extrêmement rares) le “don” est le résultat d’un long travail.

Par où commencer ?

Si j’étais Monsieur de Lapalisse je dirais par le début ! Bravo Jissé mais encore ? L’important dans le croquis est le geste; De par sa brièveté (quelques minutes) tu n’as pas le temps de te poser trop de questions IL FAUT AGIR AVANT DE REFLECHIR (au contraire de ce qu’il faut généralement faire dans la vie). Trace un premier trait puis un second et c’est parti. Le dessin est trop grand ? Trop petit ? Mal proportionné ? ON S’EN FOUT puisque déjà tu as commencé un second croquis pour rectifier les erreurs du premier… Et à peine terminé que déjà une nouvelle idée te vient en tête et guide ta main. LE CROQUIS EST UNE GYMNASTIQUE !

Tu as peur du jugement d’autrui et n’ose pas dessiner à la terrasse d’un café ?. Pas grave tu as une tablette ? Un téléphone ? Une TV ? Utilise les images comme modèle. Si ta TV est connectée tu peux même figer les images d’un film sur NETFLIX ou sur MOLOTOV ou PRIME VIDEO (Amazon) pour les dessiner rapidement.

Génial, voila une utilisation ludique et intelligente de la TV. Tu n’es plus simplement consommateur mais aussi acteur des images diffusées sur ton écran car tu interagis directement avec ces images. C’est toi et toi seul qui décide du moment ou tu vas figer l’image et tu peux choisir ainsi le cadrage un peu comme si tu étais le metteur en scène. L’image ne te plais pas, fais avancer le film un peu plus loin ou reviens en arrière.

Quel est le meilleur sujet à croquer ?

Celui que tu as envie de dessiner. Parfois j’ai envie de ne rien faire et je me dis “C’EST TRES BIEN CE N’EST TOUT SIMPLEMENT PAS LE BON JOUR POUR DESSINER”. C’est aussi simple que cela, pas de prise de tête car cela est contre productif. Pas non plus de culpabilisation inutile… Il se peut que dans une heure je sois saisi d’une brusque envie de peindre ou dessiner. Rien n’est jamais figé et définitif dans la vie sauf la mort et seules les idiots ne changent jamais d’avis.

Comment déclencher l’envie de dessiner ?

Pour moi cela dépend de mon humeur. Si je suis joyeux j’aurais d’avantage envie de dessiner que si je suis triste, mais pour d’autres personnes ce sera rigoureusement l’inverse. Il n’y a que Toi pour le savoir. Si le dessin est un exutoire à ta colère ou ta peine cela risque d’être légèrement plus compliqué car je ne peux évidemment pas souhaiter que tu sois triste pour t’inciter à dessiner… Mais dans ce cas de figure tu peux dessiner pour des causes qui te tiennent à cœur. La maltraitance animal te rend triste ? Alors dessine pour défendre la cause de la protection de la Nature et du vivant. Dessine des animaux, dessine des arbres, dessine la mer et les vagues, dessine le vol des oiseaux, dessine la pluie, dessine le vent.

A contrario tu as le dessin plutôt joyeux ? Alors choisi un poème, une chanson ou une musique que tu aimes et qui te rend heureux et lorsque tu es dans les bonnes vibrations, lorsqu’un large sourire illumine ton visage, prend ta feuille et tes crayons et dessine la première chose que tu vois: Ton chat, la casserole qui fume sur la plaque de cuisson ou l’aspirateur. L’important n’est pas le sujet mais pourquoi tu dessines.

Être amoureux est un excellent stimulant. Sois amoureux ou amoureuse. Si tu es en couple c’est l’occasion de lui dire que tu l’aimes et si tu es célibataire voila l’occasion de sortir de ton célibat… OK ne te précipite pas sur ta voisine en disant “c’est Jissé le responsable il m’a suggéré de me jeter sur vous“: Cela ne va pas le faire ! NO WAY…

Une autre façon de stimuler nos envies est de stimuler nos sens… Une lecture érotique peut déclencher l’envie de faire l’amour tout comme regarder un livre sur un artiste que nous admirons et aimons peut susciter en nous l’envie de peindre ou dessiner comme lui. Tu aimes les dessins d’Honoré DAUMIER ? Tu as raison et pourquoi n’essayerais tu pas de reproduire l’un de ses dessins sur les juges, les profs ou les bourgeois ?

Quelques trucs à savoir et à expérimenter

  • Si tu veux faire du croquis rapide utilise de préférence des outils qui ne s’effacent pas facilement comme des feutres pointes fines ou des stylos à bille. Pourquoi ? Parce que lorsque tu es débutant tu manque au départ de confiance en toi et tu risques tout simplement de passer plus de temps à gommer pour rectifier tes erreurs que de temps passé à dessiner. Au crayon la tentation de gommer est grande alors qu’elle est voisine de zéro lorsque tu dessines à l’encre car c’est long et “chiant” de le faire et le résultat insatisfaisant (une fois sur deux tu vas trouer ta feuille de papier en voulant gommer l’encre du stylo, de sorte que très vite tu comprends l’inutilité de le faire) !

  • Dix petits formats prennent moins de temps à dessiner qu’un format dix fois plus grand… Pourquoi ? Parce que le niveau de détail n’est pas du tout le même et ce sont dans le dessin des détails que nous perdons le plus de temps ! Et plus nous dessinons grand et plus nous avons la tentation de détailler.
  • Fixe toi une limite de temps comme par exemple “je veux que mon croquis prenne moins de 10 minutes pour le faire“. La première fois tu auras peut-être du mal à respecter ce délai car dix minutes sont vite écoulées, puis il y aura une deuxième, troisième et une énième fois ou tu te seras fixé une courte durée de temps et tu verras un jour que tu as réussi à achevé ce dessin en moins de temps que celui des dix minutes initiales… Tu pourras alors réduire cette durée à 8 minutes voire même 6… TU VAS GAGNER EN HABILETÉ ET EN CONFIANCE EN TOI !

LES CARACTÉRISTIQUES DU DESSIN

Ce qui en premier lieu caractérise un dessin est son niveau d’aboutissement. Un dessin va demander plus de travail et donc plus de temps passé à dessiner qu’un simple croquis. C’est essentiellement là que réside la différence entre ces deux modes d’expression graphique.

Qu’est-ce qu’un “bon” dessin ?

Cette notion est subjective, toutefois un certain nombre de critères peuvent définir un bon dessin comme la qualité technique de l’exécution ou sa “lisibilité” (certains dessin sont techniquement irréprochables mais restent très compliqués à comprendre parce que fourmillant de détails souvent inutiles).

Plus jeune peut-être as-tu joué à “où est Charlie ?” – ce sympathique personnage coiffé d’un éternel bonnet à pompon et flanqué d’une marinière rouge. Un dessin trop fourni en détails peut ressembler à ça ! Ce qui signifie que tes yeux vont parcourir le dessin en tous sens à la recherche de quelque chose que ton cerveau ignore… Car contrairement à Charlie, que l’on sait caché quelque part dans le dessin, là il n’y a pas de mode d’emploi pour accompagner un dessin “trop bavard”.

Un bon dessin est également un dessin bien composé dans la page. Si ton dessin est bien réalisé mais tassé dans un coin au lieu de profiter d’une mise en page aérée, tu sabordes ton dessin: “Le contenant (la feuille) compte autant que le contenu (le dessin).

Si tu cherches des Maîtres du dessin cherche du coté d’Ingres ou de David par exemple. Ces deux là constituent de solides références en la matière. Tu peux aussi lire (ou relire) mon article sur “choisir un Maître du dessin” qui te donne des conseils à ce sujet.

Bien dessiner n’est pas inné, c’est dans 99% des cas de la persévérance et du travail. Le dernier pourcentage relève du miracle ou du phénomène de foire comme cette jeune femme artiste capable de peindre deux portraits différents en faisant travailler ses deux mains en même temps… Cela relève du prodige, du génie, de l’incompréhensible mais en faisant cela elle se met elle-même en danger car ses deux hémisphères cérébraux fonctionnent sans repos ce qui peut vite amener à un épuisement du cerveau et même parfois à la folie ou la mort.

Je te conseille donc de commencer par le croquis rapide qui est plus simple à maîtriser tout en étant plus ludique car plutôt que de rester pendant des heures sur le même dessin cela te permets de varier les sujets et les plaisirs (nu artistique, croquis animalier ou d’architecture, nature morte ou paysage, personnages ou portrait).

Entraine toi régulièrement et rapidement tu vas constater que tu fais des progrès… C’est normal puisque tu fais travailler ton sens critique de l’observation, ton œil directeur et ta main.

Ainsi s’achève notre causerie de ce jour, je te réitère mes sincères remerciements pour venir me visiter (aussi souvent que tu le souhaites) et en parler autour de Toi si tu as des amis qui aiment dessiner. A très vite sur ce site en toute amitié.

 

Vues : 52

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Alert: Ce contenu est protégé !!