Bonjour à toi, as-tu remarqué que le temps “gris” est de retour avec la pluie, le vent, et la fraîcheur matinale… C’est l’Automne et ses belles couleurs aux tons mordorés, de rouges sombres et de pourpres, d’orangés et de bruns. Comme la Nature est belle lorsque l’Homme ne la détruit pas ! C’est le temps du raisin et des vendanges, c’est le temps des premiers feux de cheminées pour y faire griller les châtaignes ramassées au cours d’une promenade en forêt. C’est le temps des omelettes aux champignons.

C’est aussi le temps de la mémoire et du recueillement pour dire à ceux qui sont partis qu’on les aime et qu’ils sont toujours présents dans nos cœurs et nos pensées. C’est la fête des morts avec le retour d’Halloween (et de son dessin).

Ooooouuuuuhhhh les monstres et les loups garous sont parmi nous. Tremble d’effroi… mais ne tremble pas de froid car je ne voudrais pas que tu t’enrhumes en lisant mon article… Quoique, mieux que la gousse d’ail (censée te protéger), le nez qui coule fait fuir tous les vampires qui ont peur d’attraper des microbes car un vampire qui éternue en crachant son dentier ça ne fait pas sérieux ! Mort de rire et hop te voilà passé de vie à trépas.

En parlant de ça aujourd’hui nous allons dessiner un vampire et le dessin pourrait s’appeler “touche pas à ma cigarette ou je vois rouge sang !“. Ingrédient nécessaire à la préparation du sujet. Il nous faut une photographie de vampire… Comme je n’en avais pas à me mettre sous la dent, je m’en suis fabriqué une, à la va vite, avec une photographie (libre de droit) trouvée sur Pixabay et la gueule d’un loup tous crocs dehors.

Une fois encore j’ai fais appel à Photoshop pour me prêter main forte. Un calque numérique posé sur le portrait de la femme, une sélection au lasso de l’impressionnante mâchoire du canidé, un “copier coller” suivi d’une légère rotation puis on détoure à la gomme. Ensuite un peu de noir sur les yeux pour se faire une beauté et voilà la dame transformée en “vamp pire que tout” ou en loup-garou. Le résultat est loin d’atteindre l’excellence à laquelle on peut prétendre avec ce logiciel mais rappelle-toi que ce cours s’intitule “apprenez à dessiner” et non “apprenez à retoucher une photographie”.

RÉALISATION DU DESSIN

Taille ton crayon bien en pointe – ça peut toujours servir à te défendre – et commence avec un trait léger à esquisser la mise en place de la main qui tient la cigarette. OBSERVE qu’il y a là un bel ESPACE NÉGATIF (en jaune ci-dessous) qui va bien nous aider pour la suite du dessin.

Un tracé directeur exerce toujours sur moi un émerveillement et une fascination. Celle de voir comment chaque trait d’un visage vient prendre sa place dans une figure géométrique un peu comme par magie. Si je trace une ligne dans le prolongement de l’annulaire de la main droite, nous nous apercevons qu’elle passe sur l’arcade sourcilière. Voilà un repère efficace et facile pour déterminer l’emplacement des orbites oculaires et delà la position des “yeux”.

Si tu te souviens j’ai déjà parlé de la façon de dessiner un crâne avec un tracé directeur inscrit dans un carré et un cercle circonscrit. En fait un dessin possède une vie qui lui est propre à la pointe du crayon. Il ne faut pas rester figé sur la photographie qui te sert de modèle puisque de toute façon cette photo est déjà un “bricolage” ou une composition si le mot te semble plus noble.

C’est ainsi que peu à peu ma petite dame vampire est devenu un démon barbu… avec une langue fourchue, des yeux de serpent et “un sixième doigt griffu au bout des mains”… Six doigts ça n’existent pas ! Parce que tu penses que les vampires existent ? Avec le dessin, nous sommes au pays de l’imaginaire… Alors tout est possible: Libère ton imagination ! Et puis c’est le propre des monstres de toujours se transformer en quelque chose d’autre…

A noter qu’en Anglais le verbe to WEEN signifie IMAGINER de sorte qu’HALLOWEEN pourrait se traduire par UN BONJOUR A L’IMAGINATION !

J’ai commencé par dessiner la main, et puis je me suis dit “et si je lui faisait des griffes ? Aussitôt dit aussitôt fait. Puis ce fut le tour de la langue de reptile… Et en dessinant sa coiffure, l’idée d’une forme de crâne avec des circonvolutions à la manière de “Dark Vador” – “je suis ton père…” – est apparut naturellement à la pointe de mon portemine pour remplacer la coiffure trop sage.

Puis l’étoile inversée des “satanistes” à surgie avec l’idée de grandes oreilles comme celles de “Monsieur Spock dans Star Trek” mais en la dessinant, l’oreille c’est encore modifiée, et une nouvelle idée s’est substituée à la précédente pour lui faire une barbe de “feu” (le mari de Madame). Tout est en perpétuelle évolution dans un dessin d’imagination.

Une fois cette première étape de l’esquisse terminée, la deuxième étape va consister à travailler sur le placement des valeurs, c’est à dire mettre les valeurs sombres pour creuser l’orbite des yeux ou mettre un noir dans le fond autour du personnage pour faire apparaître le démon des ténèbres. Pour cela je recommande d’utiliser un crayon 6 B voire même un 9 B.

Parce qu’il le vaut bien” je lui colle quelques pustules ça et là – ou des écailles – c’est très joli les écailles, surtout sur la figure. A part cela, ce dessin est un bonne occasion pour t’entraîner au passage des valeurs sous la forme d’un dégradé.

Personnellement je commence par la valeur la plus foncée – presque noire – puis au fur et à mesure que je progresse j’exerce une pression de plus en plus légère sur la pointe de mon crayon.

Il est ainsi possible de passer du noir au blanc du papier de façon “douce” et progressive. Pour estomper j’utilise soit une estompe en papier, soit le bout de mon index soit encore la paume de ma main si je veux “fondre” les valeurs entre elles sur une plus grande surface.

Comme j’ai les mains sales de ce fait, pour éviter de salir mon dessin en faisant des traces de doigts çà et là, j’utilise une feuille de papier que je pose sur ma feuille de dessin un peu comme un buvard et je laisse reposer ma main salie sur cette feuille protectrice.

Un dernier conseil: Évite de dessiner ton démon par une nuit de pleine Lune car je ne voudrais pas lire ton nom dans la rubrique nécrologique ou dans les “faits d’hiver” et que tu finisses dévoré(e) par ton dessin… “Nous apprenons de notre correspondant local, que la police enquête sur un étrange fait divers. Des voisins nous ont rapporté avoir entendu dans la nuit des cris lugubres et féroces de l’autre coté de la rue. Nous déplorons la disparition d’un fidèle lecteur du blog apprenez-a-dessiner…”. Tu es prévenu… Ouhhhh ouhhhh je te quitte le voilà qui vient ! A très viiiiiite…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d blogueurs aiment cette page :